Enseignements / Séminaires

Les enseignements et les séminaires 2011-2012

EPHE – Ecole Pratique des Hautes Etudes

Sorbonne (esc. E, 1er étage, galerie Richelieu) – 45-47, rue des Écoles – 75005 Paris – Secrétariat IVème section (01 40 46 31 25 – Télécopie : 01 40 46 31 39 – Secrétariat Vème section (01.40.46.31.37. Télécopie : 01.40.46.31.46). Site Internet : http ://www.ephe.sorbonne.fr

Les séances se déroulent à la Sorbonne ou au Centre Albert Châtelet (4-6 rue Jean Calvin – 75007 Paris), ou à la Maison de l’Asie (22 av du Président-Wilson – 75016 Paris – 01 53 70 18 60).

MASTER Sciences historiques, philologiques et religieuses

L’EPHE délivre un Master « Sciences historiques, philologiques et religieuses » qui se divise en deux mentions. « Sciences des religions et société » (co-habilitée avec l’EHESS) et « Études européennes, méditerranéennes et asiatiques ». Cette seconde mention, fortement interdisciplinaire, est composée de neuf spécialités de recherche, dont la spécialité Études asiatiques (en collaboration avec la Vème section) qui couvre l’Asie Orientale et l’Asie du Sud-Est (Viêt Nam, Cambodge).

Spécialité Études asiatiques
Responsable : Alain Thote, directeur d’études.
Cette spécialité fonctionne avec l’INALCO, l’université Paris III et l’université Paris VII
La spécialité couvre un espace s’étendant de l’Iran au Japon, à l’intérieur duquel des convergences linguistiques, culturelles et religieuses permettent d’identifier deux grandes aires :

1. Asie orientale et Asie du Sud-Est : Chine, Japon, Sibérie-Mongolie, Vietnam, Cambodge ;
2. Inde, Iran, Tibet, Asie centrale.

Pour le programme de l’année 2011-2012, consultez régulièrement le site de l’université.

Deuxième année, premier et deuxième semestres (S3 et S4) .

L’étudiant doit choisir trois U.E. de spécialisation ; l’une de ces U.E. est obligatoirement la conférence de son tuteur ; les deux autres peuvent être choisies, si nécessaire et en accord avec le tuteur, au sein d’autres spécialités ou parmi les enseignements dispensés par les universités de Paris III, Paris VII et l’Inalco.

  • Bouddhisme du Cambodge, Olivier de Bernon. Tentatives de reconstruction historique de la tradition des religieux forestiers (arannavâsi) du Cambodge et du Siam remontant le temps du XIXe au XVIe siècle. Les mercredis de 14h30 à 17h30 ; EFEO, Maison de l’Asie – 22, avenue du Président Wilson, 75116 Paris.
  • Histoire et sociétés du Viêt-Nam classique, P. Papin. 1. Histoire rurale : la société villageoise XVIIe au XIXe siècle. 2. Études des sources de l’histoire villageoise (suite). Les jeudis de 16 h à 19 h 30 ; à la Maison de l’Asie – 22, avenue du Président-Wilson, 75116 Paris.
  • Textes sanskrits indiens et inscriptions du Cambodge, D. Goodall, Maison de l’Asie, 22, avenue du Président Wilson, 75116 Paris. Les horaires seront précisés ultérieurement.
  • Lectures d’inscriptions sanskrites du Cambodge, G. Gerschheimer et C. Jacques. Les 1er et 3e jeudis de 15h à 17h. Maison de l’Asie – 22, avenue du Président Wilson, 75116 Paris. Seront traitées en priorité des inscriptions, en sanskrit et/ou en vieux khmer, actuellement conservées au musée national de Phnom Penh.
  •  Religions de l’Asie du Sud-Est, P. Bourdeaux. Approches socio-historiques des nouveaux mouvements religieux au sud Vietnam (XIXe-XXe siècles) [suite]. 1. Conceptions nationales, comparaisons régionales (péninsule indochinoise), pratiques locales. 2. Étude de textes relatifs au bouddhisme Hoa Hao. Les jeudis de 14h à 16h ; Maison de l’Asie – 22, avenue du Pdt Wilson, 75116 Paris

Plus de renseignements, ici.


***************************

EHESS – Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales

54, boulevard Raspail – 75006 Paris –  01 49 54 25 25 – Télécopie : 01 45 44 93 11
Site internet : www.ehess.fr

L’Ecole délivre, outre un diplôme propre, plusieurs MASTER et le diplôme de doctorat. Elle peut également délivrer l’habilitation à diriger des recherches. Sauf cas particulier, les enseignements de l’École sont ouverts aux étudiants libres, avec l’accord de l’enseignant.

  • Anthropologie comparée de l’Asie du Sud-Est 

Séminaire organisé par Bénédicte Brac de la Perrière, chargée de recherche au CNRS et Yves Goudineau, directeur d’études à l’EFEO.

Le séminaire privilégie une perspective d’anthropologie comparée prenant en compte la complexité d’une région où, à côté de sociétés durablement marquées par l’indianisation (à travers le bouddhisme particulièrement), la sinisation ou l’islamisation, subsistent d’importantes marges « minoritaires » – sans écriture et ayant développé des systèmes de croyances à portée locale. Des thématiques déjà abordées, à l’articulation de l’anthropologie religieuse et de l’anthropologie politique, seront poursuivies : les diverses modalités de l’ancestralité, le renouveau des cultes de possession, la réduction autoritaire des pratiques sacrificielles. Une place importante sera réservée cette année à l’anthropologie du bouddhisme : les résultats d’enquêtes empiriques conduites en Birmanie, en Thaïlande et au Laos seront présentés et certaines approches théoriques nouvelles dans ce domaine feront l’objet de discussions.

2e et 4e jeudis du mois de 17 h à 19 h (Maison de l’Asie, 22 avenue du Président Wilson 75116 Paris), du 12 janvier 2012 au 14 juin 2012. Les première et deuxième séances se dérouleront exceptionnellement les 24 novembre et 15 décembre.

http://www.ehess.fr/fr/enseignement/enseignements/2011/ue/1100/

 

  • L’Asie du Sud-Est : approches pluridisciplinaires

Séminaire organisé par Andrée Feillard, chargée de recherche au CNRS et Rémy Madinier, chargé de recherche au CNRS.

Ce séminaire pluridisciplinaire examinera les processus à l’œuvre dans la constitution d’une aire culturelle qui, par-delà sa diversité, tente de s’élaborer comme une communauté politique. On étudiera les questions identitaires et religieuses dans leur profondeur historique, ainsi que l’articulation des sociétés et des cultures locales à un espace sud-est asiatique et global. Les chercheurs et enseignants-chercheurs du CASE seront associés à ce séminaire.

Jeudi de 10 h à 12 h (Maison de l’Asie, EFEO, salon du 1er étage, 22 avenue du Président Wilson 75016 Paris), du 17 novembre 2011 au 14 juin 2012.

http://www.ehess.fr/fr/enseignement/enseignements/2011/ue/401/

  • Atelier d’anthropologie sociale comparative

Séminaire organisé par Cécile Barraud, directrice de recherche au CNRS, Jean-Claude Galey, directeur d’études à l’EHESS, André Iteanu, directeur de recherche au CNRS et Ismaël Moya, docteur de l’EHESS.

Ce séminaire à vocation généraliste s’inscrit dans une tradition d’anthropologie et de sociologie comparative pour en présenter les fondements et en actualiser la pertinence dans le contexte contemporain. Il s’agit, d’une part, de conjuguer la reconnaissance singulière de faits concrets, parfois logiquement contradictoires, recueillis par l’enquête de terrain à une problématique soucieuse de la nature cohérente du tout du social et, d’autre part, d’interroger la place constitutive qu’occupe l’observateur dans la comparaison anthropologique.
Le séminaire est un atelier de travail collectif. Il associe l’analyse critique des auteurs classiques à la présentation et la discussion des développements récents des problématiques holistes et comparatives dans des contextes divers, ruraux comme urbains, tirés de différentes aires culturelles (Afrique, Asie du Sud Est, Europe, Inde, Océanie…).

Mardide 17 h à 19 h (salle 6, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 6 mars 2012 au 19 juin 2012

http://www.ehess.fr/fr/enseignement/enseignements/2011/ue/477/

  • Anthropologie des savoirs en Asie

Séminaire organisé par Natacha Collomb, postdoctorante, Dana Rappoport, chargée de recherche au CNRS, Nicole Revel, directrice de recherche au CNRS et  Sophie Alice Sarcinelli, doctorante.

Le séminaire portera sur la diversité des modes de constitution et de transmission de quelques savoirs et savoir-faire en Asie : littératures de la voix, arts de la performance, pratiques musicales, anthropologie de l’enfance.
Il sera constitué en deux approches. Dans la première, l’interrogation portera sur les savoirs immatériels reliés aux patrimoines matériels dans les arts de la musique, de la danse, des narrations, des rituels et du théâtre.
Dans la seconde, les théories et les catégories anthropologiques traditionnellement mobilisées pour aborder l’enfance seront réexaminées à l’aune d’une anthropologie des savoirs et de l’expérience.
Construits, transmis, acquis, les savoirs peuvent être appréhendés dans une pluralité d’expériences, et notamment par la sensibilité, l’esthétique, les paroles, les corps, les relations de parenté, les activités rituelles et quotidiennes, l’organisation de la société et du cosmos. Leurs modes de transmission et d’apprentissage sont également variés : techniques performatives, processus d’attention et de mémorisation, expérience et pratique…
L’interaction entre les savoirs et leurs modes de dévoilement par le chercheur sera également abordée.
Le séminaire aura pour particularité d’être organisé en journées d’études, cinq au total sur l’ensemble de l’année universitaire.

1/ Patrimoines matériels et immatériels en Asie centrale, du Sud et du Sud-Est. Rituels, Littératures de la voix, MusiquesResponsables : Nicole Revel, directrice de recherche émérite, CNRS et Dana Rappoport, chargée de recherche CNRS

Cet enseignement se déroulera en trois journées d’étude au long de l’année universitaire 2011-2012. Chaque journée rassemblera quatre intervenants, outre les deux responsables.

1ère Journée : Lundi 17 octobre 2011 (de 10 h à 17 h, salle 640, 190 av de France, 75013 Paris)
La transmission en acte dans les arts de la performance.

2e Journée : Lundi 12 décembre 2011 (de 10 h à 17 h, salle 640, 190 av de France, 75013 Paris)
Mémoriser et composer : fixité et créativité.

3e Journée: Mercredi 14 mars 2012 (au Musée du Quai Branly, salle 3)
Les catégories du Beau : quatre exemples linguistiques et culturels.

2/ Repenser l’anthropologie avec les enfants

Responsables : Natacha Collomb, post doctorante, et Sophie Alice Sarcinelli, doctorante, IRIS

Ce séminaire se déroulera en deux journées d’études au cours de l’année 2012 qui rassembleront des chercheurs invités aux côtés des deux organisatrices.

Lundi ? Mai 2012

http://www.ehess.fr/fr/enseignement/enseignements/2011/ue/293/


***************************

INALCO – Institut national des Langues et Civilisations Orientales

Département Asie du Sud-Est – Siège administratif : Site des Grands Moulins, 65 rue des Grands Moulins, 75013 PARIS – Directeur : M. Gilles Delouche – Directrice-adjointe : Mme Marie-Sybille de Vienne – Secrétariat pédagogique : Mme Rachida Benchabane, bureau P123 – 01 44 05 41 05 Mél : rachida.benchabane(at)inalco.fr. Site internet : http://www.inalco.fr/


Diplômes délivrés

1er cycle :
Diplôme national : grade de la licence (3 ans, 180 crédits) — licence « Langues, Littératures et civilisations de l’Asie du Sud-Est » (LLCA, dans toutes les langues du département) — licence « Langue, Littératures et Civilisations Etrangères » (LLCE, en thai et viêtnamien uniquement) — licence « Langues du Monde et Formation Appliquée » (LMFA, dans toutes les langues du département) en Commerce International, Relations Internationales, Traitement Numérique Multilingue, Didactique des Langues et des Cultures.
Diplômes d’établissement : Certificat (1 an, 48 crédits) — Diplôme Pratique (2 ans, 90 crédits) — Diplôme Avancé (3 ans, 120 crédits) dans toutes les langues du département.
2ème cycle :
Master de recherche, spécialité « Asie du Sud-est », parcours birman, indonésien-malais, khmer, lao, siamois, viêtnamien — Masters de recherche et professionnels dans les mentions Linguistique et Didactique, Langue et Technologie, Métiers de l’International (avec parcours dans les langues indiquées ci-dessus).
3ème cycle :
se renseigner auprès du service du 3ème cycle, 73, rue Broca, 75013 Paris 01 44 08 89 50

 

Langues enseignées

  • Birman – Mme Cardinaud, responsable de la section, Mmes Yin Yin Myint, Shwe Demaria.
  • Filipino (tagalog) – Mme Elisabeth Luquin (elisabeth.luquin(at)gmail.com), responsable de la section, Mme Flot-Fresnoza, Mme Jezeweski, MM. Magannon, Francisco.
  • Indonésien et malais – M. Jérôme Samuel, responsable de la section (jeromesamuel(at)free.fr), M. Naveau, Mlle Suburi, Mlle Andriani, Mme Zaini-Lajoubert, Mme Basset.
  • Khmer (cambodgien) – M. Michel Antelme, responsable de la section (mantelme(at)wanadoo.fr), M. Hiep, Mme Bru-Nut, M. Thach.
  • Lao – M. Lamvieng Inthamone, responsable de la section (linthamone(at)aol.com), MM. Pravonviengkham, Berment.
  • Siamois (thai) – M. Gilles Delouche (gilles.delouche(at)inalco.fr), responsable de la section, M. Waraeksiri, Mme Bootwaiwoothee, Chalermkiat Mina, Mlle Somveille, MM. Nguyen Tan, Thanadsamran, Inthano.
  • Viêtnamien – M. Michel Fournié, responsable de la section (michel.fournie(at)inalco.fr), Mme Lê Thu, Mlle Tran, MM. Tôn Thât Dung, Nguyen, Lambert, Eglinger, Vairon.

Initiations ou parcours de découvertes pour diverses langues régionales : cham (M. Pô Darma), môn (M. Jenny), ilokano (M. Magannon), cebuano (L3) (Mme Jezeweski).

Enseignements généraux et de civilisation

Enseignants titulaires :
Mme Franck (géographie, manuelle.franck(at)inalco.fr), MM. Khin Sok (histoire ancienne), Klein (histoire contemporaine, jeanfrancoisklein(at)yahoo.fr), Magannon (anthropologie, esteban.maganno(at)inalco.fr), Mme de Vienne (économie, Mdevienne(at)aol.com). Les enseignants coordinateurs et les enseignants non titulaires sont mentionnés ci-dessous.

Licence

Généralités, initiations, méthodologie
– 1er semestre : introduction aux civilisations de l’Asie du Sud-Est 1 (coord. Klein) — initiation aux problématiques historiques contemporaines.
– 2nd  semestre : introduction aux civilisations de l’Asie du Sud-Est 2 (coord. Klein) — introduction à la langue et à la culture cham (Po Dharma) — introduction à la langue et à la culture môn 1 et 2 (Jenny).

Histoire
– 1er semestre : histoire de l’art et archéologie (André-Pallois) — histoire contemporaine de l’Asie du Sud-Est, le rejet impérial (1905-1945) — histoire de la Birmanie jusqu’au XIIIe siècle — histoire du Cambodge jusqu’au XVe s. — histoire du monde insulindien jusqu’au XVe s. (Wormser) — histoire du Laos et de la Thaïlande jusqu’à la fin du XVIe s. — histoire des Philippines 1 — sociologie politique des Philippines — introduction à la civilisation et à l’histoire du Viêt-Nam (Guillaume) — introduction à la civilisation du Viêt-Nam 2 (Guillaume) — introduction à l’histoire contemporaine du Viêt- Nam 1 (Vairon).
– 2nd semestre : préhistoire et indianisation de l’Asie du Sud-Est — histoire contemporaine de l’Asie du Sud-Est, émergences nationales et construction régionale (1945-1999) — histoire de la Birmanie XIVe-XIXe s. — histoire du Cambodge XVe-XIXe s. — histoire du monde insulindien XVIe-XXe s. (Wormser) — histoire du Laos et de la Thaïlande XVIIe-XIXe s. — histoire des Philippines 2 — introduction à la civilisation du Viêt-Nam 1 (Guillaume) — introduction à l’histoire contemporaine du Viêt-Nam 2 (Vairon).

Géographie, économie
– 1er semestre : géographie de l’Asie du Sud-Est Continentale 1, Viêt-Nam, Laos, Cambodge, structures et dynamiques territoriales — pays en transition 1, économie du Cambodge et de la Birmanie, 1954-2006 — pays émergents 1, Thaïlande, Malaysia et Singapour — économies sud-est asiatiques contemporaines, dynamiques et acteurs.
– 2nd semestre : géographie de l’Asie du Sud-Est Continentale 2, Thaïlande, Myanmar, structures et dynamiques territoriales — géographie de l’Asie du Sud-Est insulaire 1, Indonésie, structures et dynamiques territoriales — géographie de l’Asie du Sud-Est insulaire 2, Malaysia, Philippines, structures et dynamiques territoriales — pays en transition 2, économie du Laos et du Viêt-Nam — pays émergents 2, Indonésie et Philippines.

Anthropologie, religions
– 1er semestre : ethnologie de l’Asie du Sud-Est continentale 1 (Vallard) — ethnologie du monde austronésien 1 — l’islam en Asie du Sud-Est (Clavé, Hoffmann, Madinier) — Bouddhisme ancien et Theravâda (Cornu).
– 2e semestre : ethnologie de l’Asie du Sud-Est continentale 2 (de Mersan) — ethnologie du monde austronésien 2 — les représentations en Asie du Sud-Est : arts du spectacle, rituels et imago mundi (coord. Basset).

Master

Langue, linguistique

– Niveau M 1 (1er et 2nd semestres) : Enseignements de compétences linguistiques avancées ou spécifiques et de littérature (à pré-requis linguistiques) dans les langues suivantes : birman, indonésien-malais, khmer, lao, siamois, viêtnamien. Prérequis : licence (LLCE, LLCA) ou niveau licence dans ces langues (et admission sur dossier). Ces cours sont assurés par les enseignants du département. Il faut y ajouter :
– Initiations :
cham (Pô Darma ; M 1, 1er sem.) — môn (Jenny, M 1 ; 2nd sem.) (cours également accessibles au niveau licence).
– Autre :
Initiation au Traitement Automatique des Langues (Berment ; M 1, 1er et 2nd sem.) — Sociolinguistique : le multilinguisme en Asie du Sud et du Sud-est (Montaut et Samuel ; M 1 2nd sem.)

Généralités
Méthodologie générale (Klein, M 1, 1er sem.) — Méthodologie et initiation aux sciences humaines (Klein, M 1, 1er sem.) — Circulation et interpénétration culturelle en Asie du Sud, Asie du Sud-Est, Haute Asie, Pacifique (séminaire de mention; M 2, 1er sem.).

Histoire, politique
Histoire des colonisations comparées de l’Asie du Sud-est (Klein ; M 1, 1er et 2nd sem.) — Problèmes d’histoire ancienne en Thaïlande (Delouche ; M 1 1er et 2nd sem.) — Sociologie politique du monde insulindien (Madinier ; M 1, 2nd sem.) — Médias et évolution socio-politique au Viêtnam (N.K. Thiêu, D. Blu et T.T. Lê Thu ; M 2, 1er sem.)

Géographie, économie
Les enjeux de la transition urbaine en Asie du Sud-est (Franck ; M 1, 1er et 2nd sem.) — Géopolitique de l’ASEAN (de Vienne ; M 1, 1er et 2nd sem.) — Mondialisation, régionalisation et interculturalité en Asie du Sud-est (Franck et de Vienne ; M 2, 1er sem.).

Anthropologie
Langues, techniques et sociétés du Pacifique (Magannon ; M 1, 1er et 2nd sem.).

Littérature
Mutations sociétales du Viêtnam contemporain : évolution des mentalités à travers l’étude des œuvres de fiction (Fournié; M 1, 1er sem.) — Le roman viêtnamien publié en français, approche traductologique (Fournié; M 2, 1er sem.) — Méthodologie de la restitution et de la datation des œuvres littéraires classiques siamoises (M. Delouche ; M 2,  2nd sem.) — Tradition écrite et orale des Philippines (Luquin)


***************************
Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne

UFR d’histoire – 17, rue de la Sorbonne 75005 Paris. Histoire contemporaine des relations internationales et des mondes étrangers. Institut Pierre Renouvin, Université Paris I, 1 rue Victor Cousin, 75005 Paris ;  01 40 46 27 90 ; ipr(at)univ-paris1.fr. Site internet : http://ipr.univ-paris1.fr/

MASTER – Histoire contemporaine des relations internationales et des mondes étrangers.

Le master Histoire contemporaine des relations internationales et des mondes étrangers vise à donner une connaissance solide des relations internationales et des mondes étrangers contemporains en liant le passé au présent et en recourant à des méthodes d’analyse rigoureuses. Pluridisciplinaire, la démarche privilégie la méthode historique, mais s’enrichit par les apports de la géopolitique, des sciences politiques et de la sociologie. Les enseignements portent principalement sur l’Amérique du Nord et du Sud, l’Asie orientale et du Sud-Est, l’Europe occidentale, l’Europe centrale et orientale, et la Russie, tout en proposant aussi une réflexion sur le Proche-Orient et l’Afrique.

Le master a également pour objectif de former les étudiants à la recherche en histoire contemporaine (XIXe-XXe siècles). Cette recherche demeure principalement fondée sur le dépouillement des archives et des sources documentaires, écrites ou orales, dont la masse ne cesse de croître. Dès la première année de master, et de manière plus marquée durant la seconde année, les étudiants se familiarisent avec les méthodes de recherche propres à leur domaine de spécialité, définissent le cadre de leurs travaux, combinent approches théorique et pratique en rédigeant un rapport d’une cinquantaine de pages durant le semestre 2 (première année de master) et un mémoire plus conséquent en semestre 4 (seconde année de master).

  • M 1 : Introduction à l’histoire contemporaine de l’Asie : héritages et identités

M. Hugues Tertrais. Le mercredi de 10 à 12 heures, salle D 714.

Cette option s’adresse aux étudiants voulant travailler sur l’Asie comme à ceux qui recherchent un complément de formation dans ce domaine. L’aire considérée est une Asie large : Asie orientale (Japon, Corée, Chine), Asie du Sud-Est (aujourd’hui les dix pays de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est – ASEAN) et Asie méridionale (le monde indien et sa périphérie). La période de travail est principalement le XXe siècle, mais un XXe siècle qui s’inscrit dans la longue durée. Le premier semestre s’attachera à l’analyse des facteurs constitutifs de l’Asie contemporaine (d’ordre culturel, politique ou économique, internes comme internationaux), plus particulièrement à ses identités nationales. Le second semestre sera consacré aux relations intra-asiatiques et aux identités régionales.

  • M 2 : L’Asie orientale dans les relations internationales : histoire et mémoire de la Seconde Guerre mondiale en Asie

M. Hugues Tertrais. Le mercredi de 14 h à 16 h, salle F 602 (CHAC).

L’Asie que nous connaissons s’est constituée aux XIXe et XXe siècles dans le contact avec l’Occident et les multiples conflits que ce dernier a plus ou moins engendrés : empires coloniaux et expansion japonaise, décolonisations, révolutions communistes, guerres de Corée et du Vietnam, non-alignement, etc. Un moment essentiel, comme une « ligne de partage des eaux », est formé par la seconde guerre mondiale, dont le « versant » asiatique, relativement méconnu, y constitue la matrice du second XXe siècle. Au-delà, le séminaire s’attachera à comprendre les logiques et à reconnaître les aspects de la construction de l’Asie et de son retour sur la scène mondiale.

***************************
Université de Paris IV-Sorbonne

Institut de Géographie, 191, rue St Jacques, 75005 Paris. Secrétariat : 01 44 32 14 36; courriel : geo(at)paris-sorbonne.fr.
Centre de Clignancourt, 2 rue Francis de Croisset  75018 Paris. Secrétariat : 01-49-25-86-26; courriel : marie-victoire.agelan(at)paris-sorbonne.fr

Site internet : http://www.univ-paris4.fr/nos-formations/les-ufr/sciences-humaines/geographie-et-amenagement/presentation-3109/

Licence. Mention Géographie et Aménagement.

  • UE 4  Paysages agraires et agricultures dans le monde (L2GEAGRI) 2ieme semestre

Origines de l’agriculture et de l’élevage. Paysages agraires et systèmes de culture dans le monde: openfields et bocages des pays développés, paysages ruraux des pays méditerranéens, agriculture vivrière et agriculture commerciale dans les pays tropicaux, riziculture de l’Asie des moussons. Agriculture de qualité, notion de « politique agricole », et les échanges mondiaux de quelques grandes productions agricoles.

  •  Gestion des milieux agricoles (L2GEMIAG) 2ieme semestre

Après une introduction définissant la notion et les concepts de milieu agricole (interactions société, plantes et animaux, sol, climat), le cours proposera à travers des études de cas une analyse thématique des modes de gestions de différents milieux agricoles et questionnera leur pertinence à l’égard d’un développement durable. Dont :
– La gestion des milieux forestiers (Indonésie, Amazonie brésilienne, Landes).

  • Géographie urbaine d’une aire mondiale : Asie du Sud-Est (L5GEUAMO) 3ieme semestre

 L’Asie du sud-est compte parmi les plus grandes agglomérations du monde. La situation y est cependant doublement paradoxale: alors que l’urbanisation de la région est ancienne, toutes les villes millionnaires ont une origine récente, et le taux d’urbanisation des différents Etats est bien souvent modeste. L’ancienneté du phénomène urbain et les diverses générations de villes. L’originalité des paysages urbains. Métropoles et métropolisation. Problèmes d’aménagement urbain.

  • Thaïlande et Laos (L5GEASIE)

Au-delà de la simple étude régionale, le cours insistera particulièrement sur l’importance des enjeux géopolitiques et des modèles de développement économiques dans deux pays emblématiques des crises de l’Asie contemporaine. Des peuples proches séparés par l’histoire et les choix en matière de développement économique.
– Les fragilités du « tigre » thaïlandais : mal développement, inégalités régionales, crise sociale, crises politiques et séparatismes.
– Le Laos : un pays en retard sur le plan économique qui suscite les convoitises de ses voisins.

  •   La tropicalité (Les forêts tropicales) (L5GETROP)

Le cours qui envisage le thème dans sa globalité physique et humaine insistera sur la fragilité des écosystèmes forestiers dans le monde tropical en rapport avec le développement durable. Un recul accéléré des forêts dans le monde tropical. La diversité des écosystèmes forestiers dans le monde tropical. Les usages traditionnels de la forêt (chasse-cueillette, essartage, agro-forêts). Les nouveaux usages de la forêt (exploitation forestière, fronts pionniers, plantations, écotourisme).

MASTER G.A.E.L.E

Mention « Mondialisation et dynamiques spatiales dans les pays du Sud » Parcours recherche / pro M1 et recherche M2
Responsable pédagogique : Olivier Sevin Téléphone : 01 44 32 14 39, courriel : olivier.sevin(at)paris-sorbonne.fr

  • Asie du Sud-Est

Ce séminaire de recherche est tout d’abord consacré à la colonisation agricole et au phénomène des « terres neuves » dans l’ensemble du monde tropical. La question est abordée sous un angle essentiellement géopolitique ce qui permet d’opposer des exemples concret pris en Asie tropicale, en Amérique latine et en Afrique sub-saharienne. Dans une seconde partie, ce séminaire aborde la question des crises, des tensions et des violences dans une Asie du Sud-Est pourtant réputée pour ses nombreux succès dans le domaine économique.

Mention « Mondialisation, Dynamiques spatiales et développement durable dans les pays du sud » Master 2, parcours professionnel
Responsable pédagogique : Sylvie Brunel Téléphone : 01 44 32 14 39, courriel : sylvie.brunel(at)paris‐sorbonne.fr

  • Asie du Sud et Asie du Sud‐Est

Ce séminaire de recherche est tout d’abord consacré à la colonisation agricole et au phénomène des « terres neuves » dans l’ensemble du monde tropical. La question est abordée sous un angle essentiellement géopolitique ce qui permet d’opposer des exemples concrets pris en Asie tropicale, en Amérique latine et en Afrique sub‐saharienne. Dans une seconde partie, ce séminaire aborde la question des crises, des tensions et des violences dans une Asie du Sud‐Est pourtant réputée pour ses nombreux succès dans le domaine économique.

 

Site Web de l'Association française pour la recherche sur l'Asie du Sud-Est: Afrase Follow us Facebook Twiter RSS