Archive pour ‘Evénements culturels’ Categorie

Evénements culturels
Mar
18

Le collectif artistique indonésien ruangrupa a été choisi pour organiser la Documenta 15 qui se tiendra à Kassel du 18 juin 2020 au 25 septembre 2020 – Erratum

Artist collective ruangrupa to curate Documenta 15

Documenta has selected the Indonesian collective ruangrupa, which was founded in 2000 by a group of artists in Jakarta, to curate its fifteenth edition, which will be held in Kassel over the course of one hundred days, from June 18, 2020 to September 25, 2020. The announcement marks the first time the artistic direction of the quinquennial will be led by a collective; the exhibition has also never before been helmed by a curator from Asia.

The collective, whose name loosely translates as “a space for art” or “a space form,” was represented by Farid Rakun and Ade Darmawan at a press conference that took place today in Kassel. The group has elected ten members to serve as the core curatorial team. “We want to create a globally oriented, cooperative, interdisciplinary art and culture platform that will have an impact beyond the one hundred days of Documenta 15,” Rakun and Darmawan said in a statement.

“Our curatorial approach aims at a different community-oriented model of resource usage—economical, but also taking ideas, knowledge, programs, and innovations into account. If Documenta was launched in 1955 to heal war wounds, why shouldn’t we focus Documenta 15 on today’s injuries, especially ones rooted in colonialism, capitalism, or patriarchal structures, and contrast them with partnership-based models that enable people to have a different view of the world.”

The group runs an art space in South Jakarta that hosts exhibitions, festivals, and other programming. It has participated in exhibitions such as the 2002 and 2008 editions of the Gwangju Biennale, the 2005 Istanbul Biennale, the 2011 Singapore Biennale, the 2012 Asia Pacific Triennial of Contemporary Art, and the 2014 São Paulo Bienal. The collective also curated the Netherlands’ Sonsbeek, “TRANSaction,” in 2016 and founded GUDSKUL, an educational and networking project for creatives looking for collaborators, last year. At Documenta 14, ruangrupa presented an internet radio station in partner with the decentralized radio project Every Time A Ear di Soun.

Commenting on the appointment, search committee member Philippe Pirotte, director of the Städelschule and director of Portikus, Frankfurt am Main, said: “We have appointed ruangrupa because they have demonstrated the ability to appeal to various communities, including groups that go beyond pure art audiences, and to promote local commitment and participation. Their curatorial approach is based on an international network of local community-based art organizations. We are eager to see how ruangrupa will develop a concrete project for and from Kassel. At a time when innovative strength particularly stems from independent organizations active on the community level, it seems only logical to offer this collective approach a platform with Documenta.”

In addition to Pirotte, the search committee comprised Ute Meta Bauer, founding director of NTU Centre for Contemporary Art Singapore; Charles Esche, director of the Van Abbemuseum in Eindhoven; Amar Kanwar, artist and documentary filmmaker in New Delhi; Frances Morris, director of Tate Modern in London; Gabi Ngcobo, curator of the Tenth Berlin Biennale; Elvira Dyangani Ose, director of the Showroom in London; and Jochen Volz, director of Pinacoteca do Estado de São Paulo.

Among those at the conference who praised the appointment were Hortensia Völckers, director of the German Federal Cultural Foundation; Angela Dorn, Hessian minister of higher education, research, and the arts; and Sabine Schormann, general director of Documenta. Kassel’s mayor, Christian Geselle, also spoke and acknowledged that “the last half year was a difficult time” for the exhibition.

For Documenta 14, artistic director Adam Szymczyk expanded the exhibition to Athens. The unprecedented move was considered a new trajectory for Documenta. However, shortly after the exhibition closed, it was swept up in controversy over a budget shortfall. The show ran up a deficit of more than $8 million, which prompted the city of Kassel and the state of Hesse to provide emergency loans.

Independent auditors of the exhibition attributed its overspending to the programming in Athens—the company recorded a loss of about $6.4 million during its run in the city. While the curatorial leadership and artists who participated in the event spoke out in defense of the quinquennial, CEO Annette Kulenkampff ultimately resigned from her post one year before her contract ended, and was succeeded by Schormann.

ARTFORUM, 22 février 2019

Evénements culturels
Mar
18

Exposition au Quai Branly : Anting-Anting : l’âme secrète des Philippins, 12 mars – 26 mai 2019

Anting-Anting : l’âme secrète des Philippins

12 mars 2019 – 26 mai 2019
 
A propos de l’exposition
Les Anting-Anting sont des talismans : médaillons en laiton, cuivre, bois ou os, il s’agit d’objets naturels qui sont portés près du corps et qui protègent la personne qui les porte, la rendent invincible – notamment aux blessures par balles –, lui procurent richesse, amour et romantisme, et lui confèrent un pouvoir mystique.

Ces objets sont le produit d’un mélange syncrétique de croyances animistes précoloniales, de catholicisme populaire et de tradition cabalistique et maçonnique. Sources de force et de pouvoir, ils ont figuré en bonne place pendant la Révolution philippine de 1898, ainsi que lors des révoltes millénaristes et paysannes. Jusqu’à ce jour, ils sont portés par les policiers, les soldats et les membres des cultes secrets comme moyen de protection.

À la fois objets physiques et vecteurs d’une mémoire collective, les Anting-Anting reflètent l’histoire et les influences qui ont façonné les Philippines et les Philippins.

Evénements culturels
Jan
22

Spectacle balinais, dont Barong et Rangda, 01/02 Conservatoire rue de Madrid- entrée libre

Le 1er février au Conservatoire rue de Madrid 
Spectacle balinais : gamelan-s, chœurs, danses, masques
Entrée libre et gratuite. Début à 19h
1ere partie (élèves du Conservatoire):  gamelan Balaganjur, chœur Rejang et autres choses chorales.
2de partie, notre ballet par notre gamelan Puspawarna (gamelan Gong puis gamelan Bebarongan, dont une création contemporaine), danseurs et danseuses indonésiens de Paris. Musicalement, ça déménage. Masques joués traditionnellement au cimetière à Bali.
Probable présentation orale par Kati Basset.

 

Evénements culturels
Nov
16

Massacre à huis-clos : fin du « Printemps birman », 17/11/2018, Musée du Quai Branly

Samedi 17 novembre à 17h au salon de lecture J. Kerchache, dans le cadre du cycle « Les Plateaux diplomatiques », lecture par Thierry Blanc de l’article de Guillaume Pajot : Massacre à huis-clos : fin du « Printemps birman » (in Le Monde Diplomatique mai 2018) et discussion avec l’auteur .

« Deux ans après l’arrivée au pouvoir du parti de Mme Aung San Suu Kyi, la liberté d’expression est en fort déclin en Birmanie. Un verrou semble avoir été posé sur l’État de l’Arakan, où l’armée mène une campagne de nettoyage ethnique contre les Rohingyas. Entre menaces de mort et fausses nouvelles, la haine nationaliste se propage en ligne, tandis que les voix dissidentes subissent intimidations et poursuites judiciaires. »

Ces rencontres orchestrées par le comédien Thierry Blanc proposent la lecture vivante d’un article du Monde diplomatique sur un sujet, un pays, suivie d’un débat avec son auteur (journaliste, chercheur, etc.). Chaque séance est ponctuée par la lecture d’extraits littéraires en lien avec la thématique évoquée, réunissant ainsi géopolitique et poésie.
Avec Thierry Blanc, comédien et Guillaume Pajot, auteur de l’article sélectionné.
Evénements culturels
Nov
06

Le soliloque des muets, lauréat Télémaque 2018

Le film de Stéphane Roland sur les anciens prisonniers politiques indonésiens victimes de la répression des années 1965-66 :  Le soliloque des muets (2017) vient de recevoir deux nouvelles récompenses et vous pourrez le voir à Paris le 11 novembre à 16h45 au Forum des Images lors du Festival Les Etoiles de la SCAM.

http://www.scam.fr/Actualit%C3%A9s/projections

Evénements culturels
Oct
22

L’Indonésie à Paris

Voici trois événements culturels à Paris avec participations des artistes indonésiens ou concernant l’Indonésie:

1) Dans la cadre de son exposition à Galerie P38, l’artiste graveur militant RANGGA LAWE aura le plaisir de vous accueil:
le 20 octobre 2018 de 18h-22h pour une Rencontre autour des luttes dans l’île de Java de 1998 à nos jours
Rangga Lawe, artiste indonésien né à Jakarta en 1983. Il conjugue pratiques artistiques et artisanales conjointement à ses engagements militants en faveur des
communautés rurales en proie constante à l’appropriation de leurs terres et à la dissolution de leurs modes de vie. Inlassablement il met son dessin au service des luttes dans une opposition sans fin du pot de terre contre le pot de fer, confrontant symbolique de l’objet du quotidien aux machines modernes, bestiales, outils de la déforestation,
de l’accaparement et de la destruction par la violence des solidarités ancestrales.
Les logiques de partages et l’économie du don amènent par essence Rangga Lawe à transmettre expériences et pratiques qu’elles soient politiques, artisanales ou artistiques au sein des dynamiques communautaires locales à travers ateliers et rencontres.
Sa résidence au sein de l’atelier de gravure du Paris Print Club et l’exposition qui s’en suivra à la Galerie P38 rassemblera dessins, affiches et gravures réalisés là bas, ici et ailleurs encore.
2) Dans le cadre du Worldstock Festival : Une croisée de la pop moderne occidentale et des lointaines traditions du gamelan balinais.
Le 22 octobre 2018 jam 20.30 à Théâtre des Buffes du Nord, 37 bis boulevard de la chapelle, 75010 Paris
 
3) Dans le cadre de Festival les étoiles de documentaire, le film « Soliloque des muets » sera projeté 
Le 11 novembre à 16.30 à Forum des images, Châtelet-Les Halles
Le festival est en entrée libre, toutefois, pour plus de fluidité, nous invitons les spectateurs à réserver leur « Pass Festival » (gratuit) dès le 16 octobre sur le site du Forum des images (www.forumdesimages.fr).
Evénements culturels
Oct
01

Pencak silat, le 03 octobre 2018 à 19h, à l’Institut des Cultures d’Islam, Paris

Le Pencak Silat est une initiation martiale, artistique et religieuse originaire du monde insulaire malais. À l’occasion de la candidature de l’Indonésie pour l’inscription de cette pratique sur la liste du patrimoine immatériel de l’UNESCO, l’Institut des Cultures d’Islam propose un événement inédit animé par la troupe IPSI de Java-Ouest le mercredi 03 octobre 2018 à 19h.

Après une conférence présentant l’histoire et le développement de cet art ancestral, une démonstration permettra de distinguer les différentes traditions. La soirée se conclura par une session de pratique collective, s’adressant plus particulièrement aux personnes ayant déjà une expérience des arts martiaux.

La troupe IPSI de Java-Ouest est constituée de maîtres du Pencak Silat soundanais et de leur accompagnement musical. Ils ont présenté leur art dans le monde entier.

Avec Sarah Anaïs Andrieu, docteur en anthropologie, spécialiste du wayang golek soundanais et Gabriel Facal, docteur en anthropologie, spécialiste du pencak silat à Banten, tous deux membres associés du Centre Asie du Sud-Est (CNRS/EHESS/INALCO).

Lieu : 56 rue Stephenson, 75018 Paris.

Inscription obligatoire : envoyez un mail à accueil@ici.paris

Participation à l’atelier : 20 euros.

Pour plus d’informations voir : https://www.institut-cultures-islam.org/agenda/pencak-silat/

En partenariat avec

Maison Soufie

Evénements culturels
Avr
09

Festival « Cambodge, d’hier à aujourd’hui », mai 2018, Paris et ses environs

En mai 2018, le festival Cambodge, d’hier à aujourd’hui vous invite à découvrir le Cambodge par sa création artistique contemporaine avec une programmation ponctuée de spectacles, projections, expositions, cérémonies, conférences, festivités en plein air, soirées littéraires et musicales dans 15 lieux différents de Paris et ses alentours. 
Ce festival exceptionnel est le fruit d’une collaboration entre plus de 30 partenaires basés au Cambodge, en France et aux États-Unis. Il fait partie du programme Season of Cambodia, une initiative de Cambodian Living Arts.
Vous trouverez le programme complet, 17 événements du 3 au 27 mai et 6 expositions du 26 avril au 30 juin, ici.
Evénements culturels
Avr
09

Soirée Khun Srun. Projection : Un tombeau pour Khun Srun, et lecture bilingue d’extraits de L’Accusé

Une soirée consacrée à l’écrivain cambodgien Khun Srun est organisée dans le cadre de « L’Inalco fait son cinéma » le mardi 10 avril à partir de 18h30 : lecture bilingue d’extraits de L’Accusé, à paraître dans quelques jours (Editions du sonneur) et projection de mon film, Un tombeau pour Khun Srun (Dora Films, 67 min, 2015)
A l’auditorium de l’Inalco, 65 rue des Grands Moulins, dans le 13ème, entrée libre.
Evénements culturels
Avr
05

Cycle de cinéma vietnamien, le jeudi 12 avril 2018, Université Paris Diderot – INALCO

L’Université Paris Diderot et l’Inalco, en partenariat avec le ciné-club Yda, vous invitent à la première de leur Cycle de cinéma vietnamien.

Rêves d’ouvrières (Giấc mơ là công nhân)

Documentaire vietnamien de Trần Phương Thảo,

Ateliers Varan, 2006, 52 mn, vostf.

Premier film (primé au festival du Cinéma du réel 2007) de Trần Phương Thảo, auteure (avec Swann Dubus) de Avec ou sans toi primé au festival de Marseille 2011) et de Finding Phong (Grand prix du festival Jean Rouch 2015).

Chaque matin de jeunes femmes de la campagne se pressent devant la zone industrielle japonaise de Hà Nội à la recherche d’un emploi stable. Elles préparent des dossiers d’embauche, passent des entretiens, essuient des refus. Devenir ouvrière est leur rêve. Entre fous rires et larmes, elles racontent leurs espoirs et désillusions, leur manque d’amour mais aussi leur exigence de dignité dans un Vietnam globalisé.

Le bonheur simple (Hạnh phúc giản đơn)

Documentaire vietnamien de Nguyễn Minh Kỳ,

Ateliers Varan 2010, 32 mn, vostf.

Un jeune couple de pêcheurs a dû quitter la campagne et leurs enfants afin de poursuivre leur activité sur le fleuve Hàn à Đà Nẵng. Ils ne rentrent chez eux que rarement et brièvement.

La projection sera suivie d’un débat avec André Van In, responsable des Ateliers Varan au Viêt Nam.

Jeudi 12 avril 2018 de 17h30 à 20h30

Paris Diderot, Amphi 7C (Halle aux Farines)

Contact : emmanuel.poisson@univ-paris-diderot-fr

Accès : https://universite.univ-paris-diderot.fr/structures/halle-aux-farines

Yda : https://www.facebook.com/pages/YDA/1530764113840508

Site Web de l'Association française pour la recherche sur l'Asie du Sud-Est: Afrase