Archive pour ‘Bourses d’études et recrutements’ Categorie

Bourses d'études et recrutements
Avr
09

Appel à candidatures pour le Prix de thèse du GIS Asie 2018

Le GIS Asie organise en 2018 la deuxième édition du Prix de thèse sur l’Asie.

Sont éligibles des travaux soutenus en 2016 et 2017, dans toutes les disciplines des lettres et sciences humaines et sociales et portant sur l’Asie.

Trois prix, d’une valeur de 2000€ chacun, seront attribués par le jury composé de membres du conseil scientifique du GIS.

Ce prix est destiné prioritairement à financer ou co-financer la publication de la thèse. Il sera remis solennellement à la fin de l’année 2018.

Date limite de dépôt : 1er mai 2018

Conditions générales de candidature :

  • Avoir soutenu entre le 1er janvier 2016 et le 31 décembre 2017 une thèse sur l’Asie en lettres et sciences humaines et sociales, délivrée par une institution française ou par une institution membre du GIS Asie.
  • Avoir envoyé une candidature complète par voie électronique  au plus tard le mardi  1er mai 2018.

Modalités de dépôt de candidature :

Six fichiers au format PDF sont à transmettre par voie électronique :

  • Formulaire de dépôt de candidature (en pièce jointe).
  • Un exemplaire de la thèse ou un lien fonctionnel vers le site de dépôt électronique de la thèse (site d’université, site theses-en-ligne de HAL, etc.)
  • Une copie du diplôme de doctorat (ou de l’attestation de soutenance si le diplôme n’est pas disponible).
  • Un exemplaire du rapport du jury. Pour les universités étrangères où il n’existe pas de rapport, prière de joindre deux lettres de recommandation : la première du directeur de thèse, la seconde d’un autre chercheur ou universitaire ayant participé au jury de soutenance.
  • Un CV.
  • Une liste des publications.

Contact : communication@gis-reseau-asie.org

Site web : http://www.gis-reseau-asie.org/appels-projets/prix-de-these-du-gis-asie-2018

Bourses d'études et recrutements
Avr
05

Job ISEAA : 3 weeks intensive course on « International Relations/Politics in Southeast Asia »

The Institute of South East Asian Affairs (ISEAA) is looking for someone to teach a 3-week intensive course on « International Relations/Politics in Southeast Asia » to a small group of undergraduate students from the US and SE Asia coming to study abroad in Chiang Mai, Thailand from Monday, 28 May to Friday, 15 June 2018. The teaching remuneration is internationally competitive and housing and travel costs will be covered as well if the instructor is not based in Chiang Mai.

Candidates with specialized knowledge of politics and international relations in SE Asia interested in this 3-week teaching gig, please send your CV and statement of interest to: adam@iseaa.org (Adam Dedman – Director, Institute of South East Asian Affairs, Chiang Mai, Thailand).

Voir : http://www.irasec.com/news298

Bourses d'études et recrutements
Mar
30

Appel à projets – Campus Condorcet 2018-2019

Cet appel à projets a pour but de soutenir des actions de coopération scientifique portées conjointement par des équipes d’au moins deux des établissements et organismes membres du Campus. Les projets candidats doivent s’inscrire dans un ou plusieurs axes scientifiques du Campus Condorcet, définis sur la base des forces scientifiques existantes chez les membres.

Trois types d’actions sont susceptibles d’obtenir un financement :

- les Ateliers Campus Condorcet
- les Journées de doctorant.e.s
- les Journées des réseaux de doctorant.e.s.

Les candidatures doivent être déposées en ligne au plus tard le 11 avril 2018 à midi.

En savoir plus

https://www.campus-condorcet.fr/La-recherche-et-la-formation/Les-appels-a-projets/L-appel-a-projets-2018-2019

Bourses d'études et recrutements
Mar
20

Contrat doctoral EFEO

https://www.efeo.fr/base.php?code=428

Bourses d'études et recrutements
Mar
16

Contrat doctoral fléché EFE 2018-2021

Bourses d'études et recrutements
Mar
16

Ouverture de l’appel à candidature pour la « Bourse doctorale en ethnologie Louise Beyrand-Olivier Toussaint » 2018

Louise Beyrand, disparue en décembre 2015, était doctorante en ethnologie de l’université de Strasbourg, membre de l’Ecole doctorale 519 « Sciences humaines et sociales – Perspectives européennes », membre du laboratoire Sociétés, Acteurs, Gouvernement en Europe (SAGE, UMR 7363 CNRS & Unistra), sur les arts populaires cambodgiens (notamment les grands cuirs du théâtre d’ombre), sous la codirection de Pierre Le Roux (université de Strasbourg) et de Michael Herzfeld (Harvard University, Cambridge, États-Unis) en cotutelle avec l’Université de Leyde (LIAS, Leiden University Institute for Areas Studies, Pays-Bas). Elle fut également étudiante de Michel Antelme en khmer (INALCO, Paris), lauréate en 2015 d’une bourse du Center of Khmer Studies (Siem Reap, Cambodge) et stagiaire de l’École française d’Extrême-Orient (bourse Ledoux en 2013, centre EFEO de Phnom Penh). Son jeune époux Olivier Toussaint – ils s’étaient mariés en octobre 2015 –, historien prometteur, a choisi de rejoindre sa bien-aimée quelques jours après sa tragique disparition. Tous deux avaient créé et animaient l’association Mémoire du patrimoine pour défendre le patrimoine matériel et immatériel de l’humanité.

Les parents de Louise et d’Olivier se sont concertés avec quelques personnes, dont Pierre Le Roux, professeur d’ethnologie à l’université de Strasbourg, avec le concours du fonds de dotation « Fonds Culturel Arts & Ouvrages » pour créer à leur mémoire une bourse doctorale d’un montant de 10 000 € pour permettre à un étudiant de thèse d’ethnologie d’aller sur le terrain. Elle est attribuée annuellement à un étudiant titulaire d’un master 2 (ou équivalent), de nationalité française ou de nationalité étrangère relevant de l’aire francophone et inscrit dans un établissement français dans les domaines précités, et désireux de lancer ou poursuivre des recherches sur un terrain éloigné dès la première année de doctorat.
Comité d’honneur
Michel ANTELME, professeur de khmer à l’Institut national des langues et civilisations orientales (France)
Philippe BELAVAL, directeur du Centre des monuments nationaux (France)
Philippe DESCOLA, professeur au Collège de France, chaire « Anthropologie de la nature » (France)
Louis GABAUDE, docteur de l’École Pratique des Hautes Études, spécialiste du bouddhisme, membre de l’École française d’Extrême-Orient (e. r., Chiang Mai, Thaïlande)
ABDEL KADER HAÏDARA, directeur de la Bibliothèque Mamma-Haïdara de Tombouctou, docteur honoris causa de l’École normale supérieure de Lyon, président de l’ONG Savama-DCI, lauréat du Prix d’Allemagne pour l’Afrique 2014 (Mali)
Yves LE FUR, directeur du département du Patrimoine et des Collections, Musée du Quai Branly (France)
Jim MCPHERSON, président du conseil d’administration de la « Fondation Arizona Preservation » (États-Unis)
Pierre MORÈRE, planteur au Vietnam, directeur de la société Jangala (production et commercialisation de café et de miel dans le cadre d’un commerce équitable en pays mnong cil)
RITHY PANH, réalisateur, fondateur et directeur du Centre de ressource audiovisuelle Bophana (Phnom Penh, Cambodge)
Philippe M. F. PEYCAM, directeur de l’International Institute for Asian Studies-IIAS (Leyde, Pays-Bas)
Thierry ZEPHIR, professeur à l’École du Louvre, chargé d’études au Musée national des Arts asiatiques Guimet, chargé de cours à la Faculté d’archéologie de Phnom Penh au Cambodge (France)
Comité de sélection
• Membres du Bureau
Dr. Alain BEYRAND, pharmacien ou Dr. Pascale BEYRAND, médecin, président d’honneur
Jean-Pierre TOUSSAINT ou Carmen TOUSSAINT, président d’honneur
Pierre LE ROUX, ethnologue, professeur des universités, Institut d’ethnologie de l’université de Strasbourg, membre du laboratoire « Sociétés, Acteurs, Gouvernement en Europe » (SAGE, UMR 7363 CNRS & Unistra), président du comité de sélection
Julie CHAIZEMARTIN, journaliste et historienne de l’art, fondatrice et présidente du Fonds Culturel Arts et Ouvrages, vice-présidente
• Membres permanents
Jean BAFFIE, docteur en socio-anthropologie, chercheur au Centre national de la recherche scientifique (CNRS, e. r.), ancien directeur de la Maison Asie-Pacifique de Marseille (CNRS & université Aix-Marseille)
Yann BENOIST, docteur en anthropologie sociale de l’université René Descartes-Paris Sorbonne, membre du LIRCES, laboratoire interdisciplinaire « Récits cultures et sociétés » de l’université de Nice, chargé d’enseignement à l’université de Strasbourg
Geremia COMETTI docteur en anthropologie sociale de l’IHEID (Institut des Hautes études internationales et du développement) de Genève, chercheur post-doctorant du Fond national suisse de la recherche scientifique, du LAS (Laboratoire d’anthropologie sociale, Collège de France, EHESS, CNRS) à Paris et du Département d’anthropologie de l’University College de Londres, maître de conférences à l’Institut d’ethnologie de l’université de Strasbourg, membre du laboratoire « Dynamiques européennes » (DynamE, UMR 7367 CNRS & Unistra)
Hubert FORESTIER, professeur de préhistoire au Muséum national d’histoire naturelle, Institut de paléontologie humaine, département de Préhistoire, UMR 7194 CNRS & MNHN & Université Perpignan Via Domitia
Arlo GRIFFITHS, directeur d’études, spécialiste de l’histoire de l’Asie du Sud-Est, École française d’Extrême-Orient (Paris), membre du laboratoire HiSoMA-UMR 5189, Maison de l’Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux (Lyon)
Caroline GRILLOT, ethnologue, sinologue, PhD in Social Anthropology, iniversité Macquarie, Sydney, Australie, et université libre d’Amsterdam, Pays-Bas, ancien chercheur associée à l’université de Manchester (Royaume-Uni), allocataire de recherche de l’École française d’Extrême-Orient
Nicolas LESCUREUX, docteur en ethnoécologie du Muséum national d’histoire naturelle, chargé de recherche CNRS, Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive (CEFE), Montpellier
Marie-Claude MAHIAS, anthropologue, directrice de recherche émérite au CNRS, membre du CEIAS (Centre d’études Inde-Asie du Sud, UMR 8564 CNRS & EHESS)
Tiziana MANICONE, gestionnaire en ressources humaines responsable des enseignants-chercheurs et professeurs invités du Collège de France, ancienne assistante de direction (chaire d’anthropologie de la nature, Laboratoire d’anthropologie sociale), Collège de France
Bernard MOIZO, socio-anthropologue, directeur de recherche à l’Institut de recherche pour le développement (IRD), directeur du GRED (Gouvernance, Risque, Environnement, Développement, UMR IRD & Université Paul Valéry-Montpellier 3)
Bernard SELLATO, ethnologue, directeur de recherche émérite au CNRS, membre du Centre Asie du Sud-Est (CASE, UMR 8170 CNRS & EHESS)
Roger SOMÉ, philosophe et ethnologue, professeur des universités, Institut d’ethnologie de l’université de Strasbourg, membre du laboratoire « Dynamiques européennes » (DynamE, UMR 7367 CNRS & Unistra)
Marine HENRY, diplômée d’un master 2 professionnel muséologie-patrimoines immatériel et collections de l’université de Strasbourg, ancien chef de projet à la Fédération des écomusées et musées de société de France à Marseille
La bourse est lancée en 2018 pour la deuxième année. La date de clôture des candidatures, ouvertes depuis le 27 octobre 2017, est fixée au 31 mars 2018 minuit pour une attribution au plus tard le 30 juin 2018.
Bourses d'études et recrutements
Mar
16

Conseils aux candidats : être candidat à l’IRD (1-le projet)

Acadamia, carnet hypothèses d’information sur l’emploi en SHS, vient de publier un billet:

Être candidat.e en sciences sociales à l’IRD 1 – le projet de recherche – https://academia.hypotheses.org/3557

Vous trouverez aussi les anciens « Conseils aux candidats » (concours maîtrise de conférences MCF/ EHESS, charge de recherche CNRS), accompagnés d’exemples ici:
et des liens vers les wiki auditions :
N’hésitez pas à revenir vers les Rédacteurs-trices d’Academia si vous avez des questions ou suggestions.
Bourses d'études et recrutements, Offre d'emploi
Mar
16

Poste ouvert au concours : Maître de conférences de l’EFEO en ethnologie ou en anthropologie historique (Asie du Sud, Asie du Sud-Est ou Asie orientale)

Poste ouvert au concours :
Maître de conférences de l’EFEO en ethnologie ou en anthropologie historique (Asie du Sud, Asie du Sud-Est ou Asie orientale)
Profil du poste :
Le candidat doit avoir une expérience de séjour de recherche en Asie. Il est attendu qu’il ait une bonne connaissance des langues et des écritures (quand il y en a) des sociétés sur lesquelles portent ses recherches. Qu’il puisse avoir recours à des archives textuelles en langue vernaculaire dans les pays où il travaille constitue un atout.
Date de la prise de fonctions : 1er septembre 2018
Bourses d'études et recrutements
Mar
16

SSEAC Postdoc opportunity – closes 11 May – Reference no. 295/0218

The Sydney Southeast Asia Centre (SSEAC) is Australia’s premier centre for the multidisciplinary study of Southeast Asia, which responds to the complexity of Southeast Asia as a region and to its growing importance in our rapidly changing world. Drawing on the expertise of over 300 academics across a broad range of disciplines, SSEAC supports research excellence; encourages a new generation of Southeast Asia experts; and partners with government, business and civil society groups to address real-world issues.

SSEAC’s postdoctoral positions are available to postdoctoral researchers working on topics related to our five research clusters—economic and social development, environment and resources, health, heritage and the arts, state and society—in any Southeast Asian country (or countries) and in any discipline. This year, we are offering a postdoctoral position in the area of economic and social development.

Appointees, who may sit within the centre or in a relevant host department, are required to spend up to 20% of their time on centre duties, allocated at the discretion of the SSEAC director. The remaining 80% of their time is available for their own research projects, with research targets set in consultation with the SSEAC director. Candidates who have held their PhDs for no more than five (5) years are eligible to apply. Appointments are for one year, with a possible extension for a second year for high-performing appointees.

In this position, you will:

  • conduct your individual research according to an agreed timeline and scope
  • prepare and submit high-quality publications according to an agreed timeline
  • design, plan, schedule and prepare for implementation of future research projects
  • contribute to the life of SSEAC through a range of SSEAC-related duties

We are looking for a Postdoctoral Research Associate who possesses:

  • an interest in social and/or economic development in Southeast Asia
  • PhD in a relevant field of study
  • experience conducting original research related to Southeast Asia
  • experience publishing in high-quality journals
  • a willingness and ability to actively contribute to the life of SSEAC

To be considered for this position it is essential that you address the online selection criteria. For guidance on how to apply, search for the job reference no. 295/0218 on the University of Sydney website.

Bourses d'études et recrutements
Mar
16

Appel à chercheurs de la Bibliothèque Nationale de France – La collection des manuscrits khmers

La BnF publie son appel à chercheurs 2018, afin de s’associer le concours de chercheurs pour l’année universitaire 2018-2019. Cet appel propose aux chercheurs un soutien financier au travers de bourses de recherche pour un montant total de 40.000 euros, grâce à la générosité de la BnF, de ses mécènes. Les candidats peuvent proposer spontanément des sujets de travaux. Afin d’éviter la dispersion des propositions, trois axes de recherche sont indiqués : étude et valorisation des collections ; histoire de la Bibliothèque nationale de France ; étude de la photographie et de l’histoire de la photographie.
A signaler :

34.   La collection des manuscrits khmers
En 1865, l’Académie des inscriptions et belles-lettres remit à la Bibliothèque nationale huit manuscrits khmers : c’est là l’origine de la collection. La collection comprenait essentiellement des manuscrits sur feuilles de palmier et sur papier, en caractères latins ou cambodgiens, ainsi que ses travaux originaux de lexicographie, traductions et essais divers. En 1912, la collection de manuscrits khmers comptait 131 pièces. Elle s’est constamment enrichie depuis par divers dépôts (Inalco, Musée Guimet) et acquisitions (manuscrits khmers de la collection Smith-Lesouëf léguée à l’État en 1950, don de Jean Filliozat) qui vinrent compléter l’une des plus importantes collections européennes de manuscrits khmers. Plusieurs ouvrages sont parfois regroupés sous une même cote et un manuscrit peut à son tour contenir un grand nombre de textes.
Les manuscrits khmers comprennent des ouvrages d’instruction religieuse (dés), de textes littéraires (lpens), de textes juridiques, de traités techniques variés (kpuon) concernant la médecine, la pharmacopée, l’astronomie, l’astrologie, la divination, la démonologie, des syllabaires et dictionnaires dont certains en français (dictionnaires de la collection Hennecart), de travaux d’orientalistes. Ils sont inscrits soit sur feuilles de latanier, sur dépliants en forme de paravent, sur papier européen. Outre les manuscrits en langue khmère, on trouve dans cette collection quelques textes en pâli-khmer et en pâli, en écritures crîen et mul. Quelques relevés d’inscriptions de monuments khmers, frottis au crayon — les premiers jamais réalisés —, provenant de Doudart de Lagrée, figurent dans le fonds indochinois (Indochinois 81).
La première liste des manuscrits cambodgiens, établie en 1878 par Léon Feer, fut tenue à jour par des addenda manuscrits jusqu’en 1912. Le catalogue d’Antoine Cabaton qui réunissait à l’époque les manuscrits cambodgiens, birmans, laotiens, lolos et siamois remplaça alors cette liste. En 1953, Au Chhieng donna dans son Catalogue du fonds khmer, qui comprend 350 notices, une description plus détaillée des textes en langue cambodgienne. Contrairement au titre du catalogue, à la note qui figure à la page xi (« le fonds indochinois, dans sa composition actuelle, justifie assez mal sa dénomination : aussi les différents manuscrits qui le composent seront regroupés et constitueront prochainement des fonds séparés ») et à la liste de concordance qui figure à la fin du volume (concordance entre « les manuscrits de l’ancien fonds indochinois par Cabaton avec ceux du fonds khmer »), les manuscrits cambodgiens figurent toujours dans le fonds indochinois.
Volumétrie : 350 manuscrits.
Pistes de recherches : littérature scientifique et religieuse khmères, histoire du livre en Asie du Sud-Est, et de l’écriture. Le travail demandé au lauréat, dès la 1e année, pourrait consister à réviser les notices de Au Chhieng du fonds des manuscrits khmers dans BnF archives et manuscrits, sur le modèle de ce qui a déjà commencé à être signalé.

 

Contact : Isabelle le Masne de Chermont, directrice du département des Manuscrits.
Tél. : 01 5379 8322, isabelle.le-masne-de-chermont@bnf.fr

Site Web de l'Association française pour la recherche sur l'Asie du Sud-Est: Afrase