17 octobre : nouvelles circulations chinoises en Asie du Sud-Est in Séminaire CASE « Dialogues en recherches classiques et nouvelles sur l’Asie du Sud-Est »

Pour sa première séance de l’année 2019-2020, le séminaire « Dialogues entre recherches classiques et actuelles sur l’Asie du Sud-Est » accueille

Muriel Périsse (LEM, U. Artois) et Elsa Lafaye de Micheaux (CASE, U. Rennes 2) qui présenteront, dans le cadre du réseau de recherche international Asean China Norms du CNRS, une intervention intitulée « Les normes sociales des investissements : nouvelles circulations chinoises en Asie du Sud-Est ».

Date : jeudi 17 octobre 2019

Heure : de 10h à midi

Lieu : Salle A737, 54 boulevard Raspail, 75006, Paris.

Résumé:  « Les normes sociales des investissements : enjeux des nouvelles circulations chinoises en Asie du Sud-Est »

La montée en puissance chinoise depuis dix ans s’alimente à des d’investissements directs étrangers industriels en Asie du Sud-Est. Ceux-ci viennent s’ajouter au déploiement de lourds investissements plus anciens en matière d’énergie et d’infrastructure comme aux projets récents de la Belt and Road initiative. Après deux décennies d’accélération des échanges de marchandises à l’échelle régionale indiquant déjà l’imbrication dans les chaînes globales de la valeur, cette nouvelle circulation s’accompagne d’expatriés, de travailleurs mais aussi de négociations et de contrats articulés aux enjeux politiques locaux et aux tensions stratégiques régionales. A la rencontre de la matérialité de la production, des principes normatifs et des habitudes de gouverner et de travailler, cette nouvelle circulation chinoise porte aussi des normes sociales, appréhendées à travers une grille d’analyse institutionnaliste en économie politique (théorie de la régulation, économie des conventions). Les enjeux et modalités de l’implication chinoise dans le secteur minier en Asie du Sud-Est peut être abordée par le cas de la mine d’or chinoise de Sokor (Kelantan, Malaisie), pris comme un exemple éclairant la circulation normative. L’étendue de l’objet de recherche abordé à partir de plusieurs terrains d’étude sud-est asiatiques et chinois invite à la rencontre disciplinaire : c’est l’objet du réseau international Asean China Norms (CNRS), en toile de fond de cette recherche

Texte de référence : Anthony Reid, « Chinese on the mining frontier in Southeast Asia » in Eric Tagliacozzo et We-Chin Chang (eds) Chinese Circulations: Capital, commodities, networks in Southeast Asia, Duke University Press, 2011.

Be Sociable, Share!
Site Web de l'Association française pour la recherche sur l'Asie du Sud-Est: Afrase Follow us Facebook Twiter RSS