L’islam en Indonésie : pratiques et discours contemporains – Mardi 17 octobre, 10h-12h, salle 737

L’islam en Indonésie : pratiques et discours contemporains

Mardi 17 octobre, 10h-12h, salle 737
Centre Asie du Sud-Est (CASE)

UMR CNRS/EHESS 8170

54 Boulevard Raspail (7e étage) 75006 Paris

Métro : Saint Sulpice, Saint Placide, Sévres-Babylone

 

Ouverture/fermeture de séance et animation du débat – Rémy MADINIER (co-directeur du CASE)

 

10h-10h45 : Présentation et discussion autour du projet de recherche international La dimension syncrétique des pratiques de l’islam à l’ouest de Java, en Indonésie (CASE, Paris – Bantenologi, UIN Serang) – Sarah ANDRIEU (postdoctorante associée au CASE) et Gabriel FACAL (postdoctorant associé au CASE)

 

10h45-11h30 : Présentation et discussion autour de la communication The contention of identity, ideology and discourse in Indonesian cyber Islam – Mochamad SYARIF HIDAYATULLAH (professeur à l’UIN Jakarta, chercheur invité au CASE)

 

11h30-12h : Discussion générale autour des deux communications

Argumentaire de la séance

L’actualité indonésienne est marquée par la confrontation de plus en plus affirmée entre un ensemble de forces sociopolitiques, proches des oligarchies politico-militaires héritées du régime de l’Ordre nouveau (1965-1998), et les représentants politiques libéraux portés au pouvoir par les urnes en 2014. Cette opposition masque néanmoins des porosités entre ces deux sphères de la classe politique, marquées par des coalitions et convergences d’intérêts, propres à tout système d’interdépendances informelles. Les déclarations et manœuvres d’hostilité s’appuient de part et d’autre sur des rhétoriques mobilisant particulièrement le champ religieux, et spécifiquement celui de l’islam. Or, la dimension extrêmement hétérogène des pratiques islamiques dans l’Archipel autorise l’expression de discours très variés et des élaborations argumentaires plurielles.

Pour appréhender ce phénomène d’hybridations, le CASE organise une séance de séminaire exceptionnelle réunissant deux chercheurs français et un scientifique indonésien. Sarah Andrieu et Gabriel Facal, postdoctorants associés au CASE, présenteront le projet de recherche international qu’ils ont impulsé en janvier 2017 avec six spécialistes indonésiens de l’islam, de l’islam politique et des pratiques initiatiques locales. Leur projet, financé par l’Institut Français d’Indonésie de Jakarta, s’effectue en partenariat avec le laboratoire Bantenologi (UIN Serang) et a pour objectif l’étude de plusieurs formes syncrétiques de la pratique islamique à l’ouest de Java. La notion de syncrétisme en elle-même et les axes d’analyse qu’elle implique sont soumis à discussion. Ce travail met en avant la diversité des pratiques en cours, leur vivacité, ainsi que les influences multiples dont elles témoignent.

La deuxième partie de séance proposera un angle tout à fait distinct pour approcher cette pluralité, à partir des travaux sur les médias en ligne menés par le spécialiste indonésien, Mochamad Syarif Hidayatullah (professeur à l’UIN Jakarta). Ce chercheur invité au CASE présentera la façon dont les différentes mouvances – modérées, libérales, radicales – de l’islam indonésien s’affrontent sur la Toile sur des questions aussi variées que l’idéologie d’État (le Pancasila) ou les relations entre musulmans et non musulmans.

Les deux communications, en plus de renforcer la connaissance des sujets étudiés, apporteront un éclairage sur les enjeux sociopolitiques actuels auxquels est confrontée l’Indonésie. Dans le contexte des fortes mobilisations populaires initiées à partir d’octobre 2016 et face à une montée en puissance de l’islam radical dans le pays, les études présentées au CASE permettront de mieux appréhender la complexité des processus en cours, de spécifier la nature des discours véhiculés et d’évaluer les ressorts de résilience locaux.

Be Sociable, Share!
Site Web de l'Association française pour la recherche sur l'Asie du Sud-Est: Afrase Follow us Facebook Twiter RSS