La mémoire des corps: Conséquences sanitaires du régime khmer rouge – Conférences « Temps, Espace, Mémoire » IRASEC, Phnom Penh, 4 avril 2017

Les rations alimentaires distribuées durant le régime khmer rouge aux groupes de population déportés étaient insuffisantes au vu des dépenses physiques liées au travail forcé et ont conduit à une malnutrition généralisée. L’invasion vietnamienne qui a chassé les KR du pouvoir a aussi perturbé la récolte et, avec des stocks de nourriture réduits, une famine s’en est suivie. Les preuves les plus flagrantes de ces effets de la malnutrition ont été réunies à propos des famines en Europe aux 19e et 20e siècles. Toutefois, le Cambodge présente un cas très différent de celui des pays européens.

La mémoire des corps : conséquences sanitaires des déficits subis pendant le régime Khmer Rouge
par Patrick Heuveline, Professeur au département de Sociologie à l’UCLA
Mardi 4 avril à 18h30
Conférence en français traduite en khmer et en anglais

Entrée libre

Institut français du Cambodge
218 rue 184 – BP 827 – Phnom Penh
T: +855 (0) 23 213 124 / 125

Conférence | Conséquences sanitaires du régime Khmer Rouge

 

Be Sociable, Share!
Site Web de l'Association française pour la recherche sur l'Asie du Sud-Est: Afrase Follow us Facebook Twiter RSS