Projection de deux films: vendredi 2 décembre de 14h à 17h (Amphithéâtre Charve – Campus Saint-Charles – Marseille) par Jean Baffie (IrAsia), Alice Vittrant (DDL/AMU/IrAsia) et Alexandra de Mersan (CASE/Inalco)

Dans le cadre du Séminaire de l’IrAsia (Institut de recherches asiatiques),deux films (30’) consacrés à deux grands chercheurs en Sciences Humaines en Asie du Sud-Est, Denise Bernot (linguiste) et Georges Condominas (ethnologue) seront présentés le vendredi 2 décembre de 14h à 17h (Amphithéâtre Charve – Campus Saint-Charles – Marseille) par Jean Baffie (IrAsia), Alice Vittrant (DDL/AMU/IrAsia) et Alexandra de Mersan (CASE/Inalco)
• « Georges Condominas, conversations », film de Jean Baffie, réalisé par Rosemarie Cano
Il s’agit d’un hommage à Georges Condominas, l’ethnologue français de l’Asie du Sud-Est qui a le plus influencé la 2ème moitié du XX siècle. Ce film a été réalisé à l’occasion de la commémoration du 1er anniversaire de sa disparition. A travers le montage d’archives d’entretiens filmé et la mise en croquis de son œuvre majeure ce documentaire traite de la meilleurs façon pour mener une enquête de terrain et révèle une personnalité hors du commun mais infiniment attachante.
• « Denise Bernot : langues, savoirs et savoir-faire de Birmanie » film de Alice Vittrant et Alexandra de Mersan, réalisé par Céline Ferlita et Maryline Leduc (Grand prix du festival du film de chercheur à Nancy, juin 2016)
Fondatrice de la chaire de birman aux « Langues’ O » (INALCO-Paris) au début des années 1960, elle y assura l’enseignement de la langue et la civilisation birmanes jusqu’en 1990. De ses premiers séjours chez les Marmas, dans les Chittagong HillTracks où elle séjourna avec son mari Lucien Bernot (Ethnologue au Collège de France), elle garda le goût du terrain, du travail en immersion.  C’était au temps où l’on parlait encore de Pakistan oriental…
Auteur d’une thèse sur ‘Le Prédicat en birman parlé’ publiée en 1985, de nombreux articles sur la phonologie de cette langue, mais aussi sur des dialectes proches, Denise Bernot est surtout connue en Birmanie, et dans le petit monde de la birmanologie, pour son extraordinaire dictionnaire bilingue (Birman-Français) en quinze volumes, trésor de terminologie botanique parsemé de ses croquis exquis.
Linguiste, Denise l’était incontestablement. Mais elle était aussi traductrice, ethnologue, anthropologue, s’intéressant autant à la langue qu’aux savoirs et aux savoir-faire. Forte de cette pluridisciplinarité, elle a su créer, avec son mari, une réelle communauté de chercheurs, de birmanologues en France.

 

Be Sociable, Share!
Site Web de l'Association française pour la recherche sur l'Asie du Sud-Est: Afrase Follow us Facebook Twiter RSS