My Mother and I de Chankethya Chey du 17 au 20 février

Elle s’en vient du Cambodge avec ses gestes et ses mots puisés au cœur du quotidien et du passé de l’enfance. Puis surgissent d’autres mots d’une autre langue, d’autres gestes, d’autres codes, d’autres langages, d’autres rythmes, d’autres musiques, tous témoins d’un parcours, rapportés de Brisbane, de Hong Kong ou de New Delhi, de Los Angeles, de Zurich ou de Cambridge.

Dans l’épure d’un décor qui se joue de la clarté des couleurs, Chankethya Chey est seule en scène mais sa mère et sa professeur de danse n’en sont pas moins présentes, figures tutélaires d’un passé, d’un ailleurs. Elle danse et s’interroge sur l’identité du geste, sur l’héritage et la contrainte, la dette et la transmission, la solitude de l’artiste.

Passage du temps et des géographies, du bleu à l’ocre, du geste codé à la liberté improvisée, l’apsara se défait de sa chrysalide et du geste classique. Sans oubli, elle emprunte les chemins du monde dans l’esquisse d’une danse métisse.

DISTRIBUTION

Chorégraphie, interprétation Chankethya Chey

(Amrita Performing Arts Phnom Penh, Cambodge)

Plus d’information

http://www.letarmac.fr/la-saison/spectacles/p_s-my-mothers-and-i/spectacle-89/

Be Sociable, Share!
Site Web de l'Association française pour la recherche sur l'Asie du Sud-Est: Afrase Follow us Facebook Twiter RSS