Les ruines, les « sauvages » et la princesse. Contribution à l’ethnohistoire de Viang Phou Kha, Nord-Laos, 13 avril, séminaire EFEO

Le prochain séminaire de l’EFEO Paris a lieu le lundi 13 avril (11h-12h30), intervention d’Olivier Evrard (Institut de recherche pour le développement – IRD) sur le thème « Les ruines, les « sauvages » et la princesse. Contribution à l’ethnohistoire de Viang Phou Kha, Nord-Laos » à la Maison de l’Asie (22, avenue du Président Wilson, 75116 Paris, salon du 1er étage).

En Asie du Sud-Est, l’histoire est écrite principalement du point de vue des populations des basses terres. Les vestiges archéologiques en altitude sont rares et les groupes montagnards possèdent, dans leur grande majorité, une tradition exclusivement orale que les historiens tendent à délaisser.
Dans ce contexte, le cas de la ville de Viang Phou Kha, au nord du Laos, apparaît particulièrement intéressant. Située sur un plateau d’altitude traversé par un axe de communication majeur entre le Yunnan et le nord de la Thaïlande, elle est entourée des ruines d’une ancienne cité fortifiée et de vestiges matériels dont l’origine demeure obscure. Ces vestiges ont donné naissance à une abondante littérature orale partagée, avec quelques variations, par les populations locales, de langue taï et môn-khmer.
Cette conférence présente les résultats d’un travail d’ethnohistoire commencé en 2009. Elle compare différentes versions d’un même mythe d’origine racontant la construction de la cité fortifiée à proximité du bourg actuel. Il s’agit de montrer l’intérêt des sources orales pour compléter une histoire « officielle » lacunaire mais aussi de révéler une partie de l’imaginaire commun aux populations de cette région.
à la Maison de l’Asie (22, avenue du Président Wilson, 75116 Paris, salon du 1er étage).

Be Sociable, Share!
Site Web de l'Association française pour la recherche sur l'Asie du Sud-Est: Afrase Follow us Facebook Twiter RSS