Yosothor : naissance d’un centre de recherche cambodgien

Fondé par le Professeur Ang Choulean, Yosothor est un centre prônant indépendance et qualité de la recherche. Il ne vit que grâce aux cotisations de ses membres et sympathisants. Aidez, vous aussi, la recherche au Cambodge en devenant Ami (25 USD par an) ou Donateur (versement supérieur à 25 USD) ou bien les deux à la fois. Il suffit d’adresser un message indiquant votre choix à : yosothor@gmail.com ou de vous rendre sur le site de l’organisation : http://yosothor.org/

Yosothor, ancien nom d’Angkor, est né en septembre 2013. C’est une organisation non gouvernementale à but non lucratif, reconnue par le Ministère de l’Intérieur cambodgien.

Yosothor se donne deux missions, d’une part organiser quatre conférences publiques par an, concernant la culture khmère, en collaboration avec l’Université Royale des Beaux-Arts de Phnom Penh. D’autre part, publier des périodiques et des ouvrages sous forme d’imprimés et sous forme électronique. Le premier ouvrage a déjà paru (en khmer), c’est un Manuel d’épigraphie du vieux-khmer.

Ce nouveau centre de recherche vient couronner et soutenir deux publications créées par un petit noyau de chercheurs et sympathisants des études khmères, avec la volonté de diffuser la connaissance en sciences humaines sur le Cambodge :

– une revue scientifique née en 2000, Udaya, journal d’études khmères publié en anglais, français et khmer, sur une base annuelle. Désormais, avec l’assistance de Friends of Khmer Culture, il est publié en ligne et en libre accès (après simple enregistrement) : yosothor.org/udaya

– un réseau d’information culturelle appelé KhmeRenaissance, responsable d’une publication à double présentation (en accès libre sur Internet et imprimée), lancée en décembre 2005 et financée par le Friends of Khmer Culture (en khmer) :  http://www.khmerenaissance.info/ Les articles publiés atteignent le nombre approximatif de 320, répartis dans 7 rubriques. Ils représentent une source de savoir ethnographique considérable à destination des khmérophones.

 

Be Sociable, Share!
Site Web de l'Association française pour la recherche sur l'Asie du Sud-Est: Afrase Follow us Facebook Twiter RSS