Soutenance de Steven Prigent (anthropologie, Cambodge)

Steven Prigent a soutenu publiquement le lundi 12 novembre 2012 sa thèse de doctorat en anthropologie sociale (EHESS-CASE).

L’émancipation des galopins. Une ethnologie du développement de l’enfant dans un village de riziculteurs cambodgien (2007-2012).

EHESS, Bâtiment Le France, 190 Avenue de France – 75013  Paris, salle 638 (6ème étage)

Devant un jury composé de :

Julie Delalande, Professeure, Université de Caen
Yves Goudineau, Directeur d’études, EFEO, EHESS-CASE. Directeur de thèse.
Anne Guillou, Chargée de recherche, CNRS
Odile Journet-Diallo, Directeur d’études, EPHE
Richard Pottier, Professeur émérite, Paris Descartes, SHS-Sorbonne
Richard Rechtman, Directeur d’études, EHESS

Résumé :

A partir d’une ethnographie menée durant trois années passées au Cambodge, ce travail étudie les expériences socialisantes de l’âge enfantin dans un village de riziculteurs situé au Sud-Est du Cambodge. A Cheung Kok, comment peut-on définir le statut d’enfant, cette position de l’âge dans l’organisation sociale ? Comment les enfants sont-ils pris en charge ? Comment les parents interprètent certains de leurs comportements ? Plus largement, quelles sont les valeurs et les pratiques éducatives exprimées dans ce village ? Quel est l’emploi du temps quotidien et saisonnier d’un garçon et d’une fille ? Que font et que racontent les enfants lorsqu’ils sont entre eux ? A quoi jouent-ils et comment jouent-ils ? Cette ethnologie du développement de l’enfant menée en milieu rural cambodgien cherche à traduire le « sentiment de l’enfance » (Ariès, 1973) qui y est véhiculé, tout en s’enracinant dans le socle théorique et méthodologique de ce champ de la recherche qu’est l’anthropologie de l’enfance.

Néanmoins, l’ethnographie permet aussi de remarquer que depuis la fin des années 1990, un certain « sentiment de l’enfance » libéral et démocratique est impulsé dans l’organisation sociale locale. Celui-ci peut être identifié à partir de quatre vecteurs : la société de consommation, la Convention internationale des droits de l’enfant, la cour de récréation, la pédagogie dite « child centered ». Cette étude témoigne d’un processus de changement social, provoqué par la confrontation de ces deux sentiments de l’enfance, l’un local, l’autre global. Nous essayons de comprendre en quoi l’importation du second participe d’une émancipation enfantine du statut de cadet, et permet peut-être par là une plus grande possibilité d’expression de l’« horizontalité » de l’âge enfantin dans l’organisation sociale locale contemporaine.

Mots-clefs : Cambodge rural, enfance, socialisation, jeux, changement social

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Site Web de l'Association française pour la recherche sur l'Asie du Sud-Est: Afrase Follow us Facebook Twiter RSS