L'Association française pour la recherche sur l'Asie du Sud-Est (AFRASE), qui ne vit que des cotisations de ses membres, se veut un trait d'union entre tous ceux qu'intéressent, à des titres divers, l'établissement, le développement et la diffusion des connaissances sur cette partie du monde. Elle rassemble ainsi des chercheurs et des enseignants de toutes disciplines qui ont en commun ce "terrain", historiens ou ethnologues, géographes ou juristes, économistes ou musicologues. Mais elle est aussi ouverte à toutes les professions intéressées et aux étudiants.

Actualités de l’AFRASE

La Lettre 93-94 est parue.

Pensez à renouveler votre abonnement.

Bonne lecture!

Actualités

AFRASE
Fév
12

La lettre n°92 est parue, pour la recevoir, pensez à adhérer ou renouveler votre adhésion

image AFRASESOMMAIRE

(suite…)

AFRASE
Nov
07

Rencontres et AG de l’AFRASE 2016 Mardi 13 décembre 14h-18h Maison de l’Asie

Corpus et langues d’Asie du Sud-Est : traitement et exploitation numériques

Accueil à partir de 13h30

14h00

Louise Pichard-Bertaux et Alice Vittrant : Introduction et présentation de la thématique

14h15-15h00

Les données sonores de Michel Ferlus (ASE continentale)

Alexis Michaud : Le projet de numérisation DO-RE- MI-FA : Données des Recherches de Michel Ferlus en Asie du Sud-Est (projet financé par la Bibliothèque Scientifique Numérique)

Michel Ferlus : Des enregistrements sans expérience à la numérisation : les insouciances du terrain.

15h00-15h45

Les données sonores et textuelles de Denise Bernot (Birmanie)

Alice Vittrant : Documenter les données sonores de Denise Bernot dans Pangloss/Cocoon : travail sur les métadonnées

Louise Pichard-Bertaux : Les carnets de terrain de Denise Bernot dans Odsas : description et annotation

15h45-16h00 Pause-café

16h00-16h30

François Lagirarde : Manuscrits du LanNa : numérisation, diffusion et exploitation (EFEO)

16h030-17h00

Made Windu Antara Kesiman : Analyse de manuscrits sur feuilles de palmier numérisés de l'Asie du Sud-Est (Projet Amadi, Université de La Rochelle)

17h00

Projection : « Denise Bernot : langues, savoirs et savoir-faire de Birmanie » film de Alice Vittrant et Alexandra de Mersan, réalisé par Céline Ferlita et Maryline Leducq qui a reçu le Grand prix du festival du film de chercheur à Nancy en juin 2016.

17h30-18h00

Discussion finale

18h00 Assemblée générale de l’Afrase suivie d’un apéritif.

Les rencontres sont ouvertes à tous. Accès libre et gratuit mais l’inscription est recommandée : afrasebureau@gmail.com

Maison de l’Asie 22 avenue du Président Wilson 75016 Paris

AFRASE
Juin
28

La lettre 90-91 est parue

Couverture Afrase 90 91

 

Sommaire

(suite…)

Appels à contributions
Oct
12

Appel à contributions pour le Séminaire « Villes Asiatiques » : « La mobilité urbaine en Asie : nouvelles tendances et nouvelles pratiques de la mobilité face aux mutations urbaines »

Appel à contributions pour le Séminaire « Villes Asiatiques » : « La mobilité urbaine en Asie : nouvelles tendances et nouvelles pratiques de la mobilité face aux mutations urbaines »

Organisateur : DSA « Architecture et projet urbain, mention « Architecture des Territoires » (ENSA Paris-Belleville), en collaboration avec l’IPRAUS

Date d’échéance pour l’envoi un résumé (max. 300 mots) accompagné d’une courte biographie : 10 décembre 2017

Notification d’acceptation : 20 décembre 2017

Lieu du séminaire : Salle 12, ENSA Paris Belleville, 60 bd de la Villette, 75019 Paris

Date du séminaire : 09 février 2018, 9h00 – 18h00

Pour l’envoi des résumés, toute question et demande d’information : Yang LIU (Enseignante à l’ENSAPB, chercheuse associée à l’IPRAUS), liuspoon7@gmail.com, Christine BELMONTE (Responsable administrative du DSA « Architecture des territoires »), belmonte.ensapb@gmail.com

Présentation par les organisateurs : Le Séminaire « Villes Asiatiques » a lieu chaque année dans le cadre du DSA « Architecture et projet urbain : Architecture des Territoires » de l’ENSA Paris-Belleville. Il est organisé en lien avec le laboratoire IPRAUS et l’UMR AUSSER, dont l’un des principaux axes de recherche porte sur les villes asiatiques. Il offre une occasion de découvrir, comprendre, questionner les enjeux émergents dans cette région du monde, d’échanger entre étudiants, enseignants, chercheurs et praticiens, et de présenter de manière actualisée les spécificités et évolutions urbaines d’un territoire de manière à actualiser les spécificités des trajectoires urbaines des métropoles asiatiques.[1]

Le séminaire de 2018 porte sur la « mobilité urbaine », sujet au cœur du développement urbain en Asie. Au cours de ces dernières années, les voyages et ateliers dans le cadre du programme de DSA « Architecture et projet urbain » nous ont permis d’observer des mutations économiques, urbaines et sociales liées à la mobilité. Plusieurs pistes d’investigations sont visées par ce séminaire, d’abord sur la mobilité « dure », c’est-à-dire la mobilité liée aux infrastructures, qui reste toujours un facteur moteur dans la transformation urbaine. Des nouvelles lignes de trains ou de métro sont souvent associées à des stratégies territoriales, tandis que des gares et stations participent à la rénovation urbaine à l’échelle locale. Les exemples sont multiples : la nouvelle ligne de métro à Hanoï, qui relie le centre-ville à l’aéroport, a suscité la densification et le développement de nombreux projets  sur l’autre rive du Fleuve Rouge ; à Shanghai, les promoteurs immobiliers ont manifesté leur intérêt à développer des projets aux abords des stations de métro, au centre ville et dans les zones périurbaines[2]. De quelles manières ces grands projets influencent-ils la mutation urbaine ? Est-ce qu’ils répondent à la fois aux politiques territoriales et aux principes d’aménagement à « l’échelle du particulier »[3] ?

En même temps, le retour de la « mobilité douce » réoriente les aménagements urbains. En Chine, les vélos en libre-service ont considérablement facilité le déplacement de courtes distances ou « du dernier kilomètre » des habitants. Des projets de nouvelles promenades pour les piétons sont élaborés dans plusieurs villes chinoises. D’ailleurs, la mobilité douce est aussi considérée comme une solution « durable » dans de nombreux projets d’éco-villes ou d’éco-quartiers en Asie. Comment le développement de la mobilité douce change-t-il le paysage urbain ? Les espaces publics associés bénéficient-ils aussi de nouveaux aménagements pour les piétons et les vélos ?

Une troisième question concerne les changements de mode de vie liés à la mobilité urbaine. A Bangkok, les nouvelles lignes de métro surélevées amènent les activités commerciales dans les passages entre les stations et les bâtiments. Depuis seulement quelques années, le numérique joue un rôle plus important dans le service du transport. Dans certains pays asiatiques, le téléphone mobile est presque obligatoire pour appeler un taxi (ou Uber), localiser et louer un vélo en libre-service. On trouve aussi des informations pratiques pour des services autours des stations de métro. On vit dans une époque de connectivité accrue. En facilitant la vie quotidienne des habitants, est-ce que les solutions numériques participent aussi à la modification des espaces urbains et de la relation sociale entre les usagers ? Comment ces nouvelles pratiques ont-elles changé la vie sociale des habitants ?

Les pistes citées ici ne sont pas exhaustives. Le séminaire est ouvert à toute autre proposition liée à la question de mobilité urbaine en Asie.

[1] ENSA Paris-Belleville, plaquette DSA « Architecture et projets urbains », 2016.
[2] Clément MUSIL, La Structuration du réseau de métro Shanghai : aspects institutionnels et financiers – entretien avec Haixiao PAN, in Shanghai, Kaleidoscopic city, Paris, 2017.
[3] Pierre CLEMENT, la Chine comme terrain d’expérimentation, conférence à South China University of Technology à Guangzhou, 2015.

 

Source :

Pascal Fort
Responsable du Centre de recherche documentaire
IPRAUS (UMR AUSser 3329)
Ecole nationale supérieure d’architecture Paris-Belleville
60, boulevard de la Villette – 75019 Paris
Tél : 0153385059
Site de l’ENSA Paris-Belleville : http://www.paris-belleville.archi.fr/
Site de l’UMR AUSser : http://www.umrausser.cnrs.fr/
Blog de l’UMR AUSser : http://umrausser.hypotheses.org/
Appels à contributions
Oct
08

Request for workshop proposals : Conference on InterAsian Connections VI: Hanoi, 4-7/12/2018, hosted by the Vietnam Academy of Social Sciences

(suite…)

Appels à contributions
Oct
06

Programme Nusantara (Indonésie) appel à projet

Bourses d'études et recrutements
Oct
02

Poste de professeur – Université de Montréal, géographie de l’Asie (de l’Est et ou du Sud-est)

(suite…)

Bourses d'études et recrutements
Sep
27

Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) /CEK Fellowship

The following provides further information about the fellowship opportunities available at CKS. These fellowships are for French Scholars and are typically available on a yearly basis.
PH.D. & Senior Fellowship Competition for French Scholars

Deadline: November 15 , 2017

(suite…)

Bourses d'études et recrutements
Sep
25

Bourses de la ville de Paris pour les études sur le genre

Cinéma
Août
25

Festival du film de l’ASEAN, du 22 au 25 septembre, à l’auditorium du Musée Guimet

Poursuivant sa politique de promotion de toutes les formes d’art des pays asiatiques que le musée a la chance d’héberger, ce dernier, en étroite collaboration avec les délégations à l’UNESCO et les ambassades, vous propose de partir à la découverte de la création cinématographique récente des dix pays de l’ASEAN.
Un film par pays, et pour le spectateur, un regard nouveau sur un ensemble géographique fascinant.

(suite…)

Cinéma
Juin
03

Diffusion ARTE – Birmanie, le pouvoir des moines / Ausstrahlung ARTE – Myanmar, die Macht der Mönche, 20 juin 2017

Birmanie, le pouvoir des moines
un film de Joël Curtz et Benoît Grimont
 
Myanmar, die Macht der Mönche
ein film von Joël Curtz und Benoît Grimont
sera diffusé sur ARTE
auf ARTE ausgestrahlt wird

(suite…)

Cinéma
Mar
25

Dans le cadre du Festival des Civilisations – CINEMA A L’INALCO – Emma (Indonésie, 2016, vostf) de Riri Riza, Jeudi 30 mars 2017

Dans le cadre du Festival des Civilisations

(suite…)

Colloques et séminaires
Oct
12

L’islam en Indonésie : pratiques et discours contemporains – Mardi 17 octobre, 10h-12h, salle 737

L’islam en Indonésie : pratiques et discours contemporains

Mardi 17 octobre, 10h-12h, salle 737
Centre Asie du Sud-Est (CASE)

UMR CNRS/EHESS 8170

54 Boulevard Raspail (7e étage) 75006 Paris

Métro : Saint Sulpice, Saint Placide, Sévres-Babylone

 

Ouverture/fermeture de séance et animation du débat – Rémy MADINIER (co-directeur du CASE)

 

10h-10h45 : Présentation et discussion autour du projet de recherche international La dimension syncrétique des pratiques de l’islam à l’ouest de Java, en Indonésie (CASE, Paris – Bantenologi, UIN Serang) – Sarah ANDRIEU (postdoctorante associée au CASE) et Gabriel FACAL (postdoctorant associé au CASE)

 

10h45-11h30 : Présentation et discussion autour de la communication The contention of identity, ideology and discourse in Indonesian cyber Islam – Mochamad SYARIF HIDAYATULLAH (professeur à l’UIN Jakarta, chercheur invité au CASE)

 

11h30-12h : Discussion générale autour des deux communications

Argumentaire de la séance

L’actualité indonésienne est marquée par la confrontation de plus en plus affirmée entre un ensemble de forces sociopolitiques, proches des oligarchies politico-militaires héritées du régime de l’Ordre nouveau (1965-1998), et les représentants politiques libéraux portés au pouvoir par les urnes en 2014. Cette opposition masque néanmoins des porosités entre ces deux sphères de la classe politique, marquées par des coalitions et convergences d’intérêts, propres à tout système d’interdépendances informelles. Les déclarations et manœuvres d’hostilité s’appuient de part et d’autre sur des rhétoriques mobilisant particulièrement le champ religieux, et spécifiquement celui de l’islam. Or, la dimension extrêmement hétérogène des pratiques islamiques dans l’Archipel autorise l’expression de discours très variés et des élaborations argumentaires plurielles.

Pour appréhender ce phénomène d’hybridations, le CASE organise une séance de séminaire exceptionnelle réunissant deux chercheurs français et un scientifique indonésien. Sarah Andrieu et Gabriel Facal, postdoctorants associés au CASE, présenteront le projet de recherche international qu’ils ont impulsé en janvier 2017 avec six spécialistes indonésiens de l’islam, de l’islam politique et des pratiques initiatiques locales. Leur projet, financé par l’Institut Français d’Indonésie de Jakarta, s’effectue en partenariat avec le laboratoire Bantenologi (UIN Serang) et a pour objectif l’étude de plusieurs formes syncrétiques de la pratique islamique à l’ouest de Java. La notion de syncrétisme en elle-même et les axes d’analyse qu’elle implique sont soumis à discussion. Ce travail met en avant la diversité des pratiques en cours, leur vivacité, ainsi que les influences multiples dont elles témoignent.

La deuxième partie de séance proposera un angle tout à fait distinct pour approcher cette pluralité, à partir des travaux sur les médias en ligne menés par le spécialiste indonésien, Mochamad Syarif Hidayatullah (professeur à l’UIN Jakarta). Ce chercheur invité au CASE présentera la façon dont les différentes mouvances – modérées, libérales, radicales – de l’islam indonésien s’affrontent sur la Toile sur des questions aussi variées que l’idéologie d’État (le Pancasila) ou les relations entre musulmans et non musulmans.

Les deux communications, en plus de renforcer la connaissance des sujets étudiés, apporteront un éclairage sur les enjeux sociopolitiques actuels auxquels est confrontée l’Indonésie. Dans le contexte des fortes mobilisations populaires initiées à partir d’octobre 2016 et face à une montée en puissance de l’islam radical dans le pays, les études présentées au CASE permettront de mieux appréhender la complexité des processus en cours, de spécifier la nature des discours véhiculés et d’évaluer les ressorts de résilience locaux.

Colloques et séminaires
Oct
12

Irasia Book Talks 3

affiche_book_talk_3

Colloques et séminaires
Oct
12

Séminaire IrAsia : biographie, entre littératures et sciences sociales. Vendredi 13 octobre, de 14 h. à 17 h. 30. Aix-En-Provence

affiche-seminaire-biographie

Enseignement
Jan
19

Produire et vivre la ville au Vietnam d’hier à aujourd’hui, séminaire UFR LCAO

Vendredi de 10 h à 12 h – Bât. Halle aux farines – salle 377 F – (12 séances réparties du 27/01 au 05/05).
Enseignement
Déc
06

Beyond Nature and Culture of Modern Thai Water Engineering. The Ontology of Infrastructure, Friday, December 16, 2016

 

Jakkrit Sangkhamanee (CSDS, Faculty of Political Science, Department of Sociology and Anthropology, Chulalongkorn University)

The talk will explore Thailand’s Royal Irrigation Department Museum for Heavy Engineering where the works and lives of engineers are displayed and narrated and their machines exhibited. Through the museum walk-through, Jakkrit Sangkhamanee will analyze the mutual constitution and historical transformation of the amphibious assemblage that makes up Thai water engineering. In some ways, the  human and non-human hybridity depicted in the museum exceeds the binary of nature and culture proposed by Philippe Descola is his critical work Beyond Nature and Culture. Tracing the complex interrelation of engineers, landscapes, bureaucracy, statecraft and myth depicted in the exhibits, the analysis elicits the museum as a particular, and peculiar, parliament of things that articulates the amodern characteristics of the Thai water engineering assemblage.

Friday, December 16, 2016 – 14h30 / 16h30
Alumni Meeting Room, 12th Floor,
Faculty of Political Science, Chulalongkorn University
Enseignement, Uncategorized
Nov
20

Romain Bertrand « Premiers contacts, énièmes rencontres. Ecrire l’histoire des situations de contact entre l’Europe et l’Insulinde (16e-17e siècles) » Lundi 21 novembre 2016 à l’EFEO

Séminaire mensuel de l’EFEO Paris
Romain Bertrand
(CERI-Sciences Po)
présente

Premiers contacts, énièmes rencontres. Ecrire l’histoire des
situations de contact entre l’Europe et l’Insulinde
(16e-17e siècles)

Lundi 21 novembre 2016 de 11h à 12h30
Maison de l’Asie

Evénements culturels
Sep
11

L’Asie du Sud-Est au 21e Festival de l’Imaginaire du 27 septembre au 22 décembre 2017

Le Wayang Golek du pays Sunda / JAVA, INDONÉSIE

29/09/2017 – 20:30 au 01/10/2017 – 17:00
Foyer du Théâtre équestre Zingaro
176 Avenue Jean Jaurès – 93300 Aubervilliers

(suite…)

Evénements culturels
Mai
07

Briser les chaînes, un film d’Erminia Colucci, Projection – débat le vendredi 19 mai

Briser les chaînes Breaking the chains

Un film d’Erminia Colucci

Projection – débat le vendredi 19 mai 2017 à 18h Amphithéâtre François-Furet, 105 bd Raspail 75006 Paris

La projection sera suivie d’une discussion avec la salle, en présence de la réalisatrice et de trois intervenants : Ursula Read (Cermes3), Joan Sidawy (auteur du blog Comme des fous), Livia Velpry (Cermes3-Univ. Paris8).

(suite…)

Evénements culturels
Avr
13

Lecture : Confidences de Pariyem de Linus Suryadi AG suivie d’une rencontre littéraire animée par Etienne Naveau, 28/04/2017, Musée Guimet

Confidences de Pariyem. L’univers d’une femme de Java

de Linus Suryadi AG, vendredi 28 avril 2017 à 13h

Salon Peillot, Musée Guimet

(suite…)

Offre d'emploi
Oct
13

Offre de stages à l’Irasec 2018

L’Institut de Recherche sur l’Asie du Sud-Est Contemporaine (Irasec) accueille chaque année des stagiaires pour une durée de 4 mois à son siège à Bangkok (Thaïlande). Ce stage, destiné aux étudiants inscrits dans une université en master Recherche dans le domaine des sciences humaines et sociales sur l’Asie du Sud-Est, offre l’opportunité exceptionnelle de travailler au sein d’une équipe de chercheurs dans un laboratoire basé dans la région.

L’Irasec prépare le recrutement des sessions de stage suivantes :
– de Janvier à Avril 2018
– de Mai à Août 2018
– de Septembre à Décembre 2018

N’hésitez pas à envoyer vos candidatures dès maintenant ! Voir les conditions sur http://www.irasec.com/page68


Claire TRAN
Directrice/Director
Institut de Recherche sur l’Asie du Sud-Est Contemporaine(IRASEC)/
Research Institute on Contemporary Southeast Asian Studies
179 Wireless Road, Lumphini, Phatumwan, Bangkok 10330 THAILAND
claire.tran@irasec.com
Office : +66 (0)2 670 42 95
www.irasec.com

Offre d'emploi
Oct
12

Offre d’emploi : chargé (e) de communication digitale pour l’ Agence nationale de la recherche

La direction de la communication de l’ANR recherche un poste de chargé (e) communication digitale (CDD 1 an avec perspective de CDI) :

http://www.agence-nationale-recherche.fr/missions-et-organisation/l-anr-recrute/

Il / elle aura à gérer le chantier éditorial du site internet notamment dans le cadre de sa refonte et à animer les réseaux sociaux.

CONTACT :

Corinne Le Ny-Gigon, Directrice de l’information et de la communication

Agence nationale de la recherche

50 avenue Daumesnil – 75012 Paris
+33 (0)1 78 09 80 09
+33 (0)6 88 16 17 49

corinne.leny-gigon@anr.fr

www.anr.fr

 

 

 

 

Offre d'emploi
Sep
17

Call for Joint Research Proposals for Indonesia-France, deadline 13th October 2017

KEMENRISTEKDIKTI, MAEDI, MESR and the French Embassy in Indonesia inform you that the 2018 Edition of NUSANTARA program of cooperation between Indonesia and France is now open (see Call For Proposals attached).

(suite…)

Publications
Oct
12

New Naratif : une nouvelle source d’informations sur l’Asie du Sud-Est

Une nouvelle source d’informations sur l’Asie du Sud-Est : New Naratif, une startup singapourienne qui grâce au crowdfunding propose un site journalistique sur l’Asie du Sud-Est en s’inspirant du modèle néerlandais De Correspondent. Les langues choisies pour la diffusion des nouvelles sont l’anglais et le malais, qui est parlé dans la région par 300 millions de locuteurs, soit la moitié de ses habitants.
Lire l’article sur New Naratif dans NiemanLab (Harvard) : http://ht.ly/BSA230fCyTg
Rendez-vous sur le site de New Naratif : https://newnaratif.com/

Source :

Hélène Poitevin
Chargée de ressources documentaires
Centre Asie du Sud-Est (UMR 8170)
22, avenue du Président Wilson 75116 Paris
Tél.: 01 53 70 18 21
Publications
Oct
12

Avis de publication : East Timor’s Independence, Indonesia and ASEAN / Jean A. Berlie, 2017

L’ouvrage dirigé par Jean A. Berlie, East Timor’s Independence, Indonesia and ASEAN, vient de paraître en ligne et sortira très prochainement dans sa version papier chez l’éditeur Palgrave Macmillan.
This book explains how history and traditions have shaped Timorese politics, as well as the role that Indonesia and ASEAN play for the country’s future. It tries to understand a complex political system in which both traditional laws and contemporary politics are integrated, and examines the effects of Portuguese colonization, Indonesian neo-colonialism, United Nations missions, and electoral democracy. The volume also addresses broader issues such as the politics of modernization, the question of development, and youth education. The possibilities presented by the new president, Luo-Olo, as well as the upcoming parliamentary elections, make this project a timely contribution that confirms the vibrancy of East Timor’s democratic process and bi-party political system.
Publications
Mar
31

L’Asie du Sud-Est 2017 – Bilan, enjeux et perspectives, Irasec et Les Indes savantes

L’Asie du Sud-Est 2017 – Bilan, enjeux et perspectives,
sous la direction d’Abigaël Pesses et de Claire Thi-Liên Tran
Irasec et Les Indes savantes
2017, 456 p. (ISBN 978-2-84654-468-9)

(suite…)

Thèses
Avr
10

musée du quai Branly – Jacques Chirac – Prix de thèse 2017 – Doctoral Thesis Award 2017

Prix de thèse 2017

musée du quai Branly – Jacques Chirac

Le département de la Recherche et de l’Enseignement du musée du quai Branly – Jacques Chirac souhaite encourager et soutenir les travaux de recherche dans les domaines des arts occidentaux et extra-occidentaux, des patrimoines matériels et immatériels, des institutions muséales et de leurs collections, de la technologie et de la culture matérielle. Les disciplines concernées sont l’anthropologie, l’ethnomusicologie, l’histoire de l’art, l’histoire, l’archéologie, les arts du spectacle et la sociologie.

(suite…)

Thèses
Jan
04

« La question de l’hygiène aux Indes-Néerlandaises: les enjeux médicaux, culturels et sociaux » – Avis de soutenance de thèse, Gani A. Jaelani – 6 janvier 2017 – EHESS

Date de soutenance : le 6 janvier 2017
Thèse dirigée par : M. Gérard Jorland

Jury:

M. Romain Bertrand, directeur de recherche au CERI, Institut d’études
politiques Paris
M. Patrice Bourdelais, directeur d'études à l'EHESS
M. Charles Illouz, professeur à l'Université de la Rochelle (rapporteur)
M. Gérard Jorland, directeur d'études à l'EHESS (directeur de thèse)
Mme Annick Opinel, chercheuse à l'INSERM (rapporteur)
M. Patrick Zylberman, professeur d'histoire de la santé à Ecole des hautes
études en santé publique (EHESP)

*Résumé*

Cette étude est destinée à la question de l’hygiène aux
Indes-Néerlandaises, (Indonésie après l’époque coloniale). Aux périodes
étudiées (XIXe-milieu du XXe siècle) ce pays étant administré par les
Pays-Bas, cette question sera donc examinée dans son rapport avec le
colonialisme. L’hygiène était en effet liée à la politique coloniale qui
mettait en avant l’exploitation des ressources naturelles pour l’intérêt
économique des colonisateurs. Le médecin joue un rôle important dans la
construction de l’impérialisme. D’abord, il assure la santé des Européens –
des soldats, des planteurs et des administrateurs coloniaux – sous les
tropiques. La santé des Indigènes – qui constituent la main-d’œuvre, et au
sein desquels parfois éclate une épidémie qui menace le territoire – attire
également son attention. Enfin, en élargissant le sens du mot « santé » à
la santé mentale et sociale, le médecin ne traite plus seulement de
l’hygiène médicale, voire de l’hygiène corporelle, mais aussi de l’hygiène
sociale et culturelle ; il ne s’occupe plus seulement de préserver et
d’améliorer la santé du corps, mais aussi de préserver et de protéger la
moralité de la société. La lutte contre des facteurs destructeurs sociaux
comme l’abus d’alcool, la criminalité, la prostitution, la pornographie et
l’homosexualité est menée, car ces fléaux sociaux sont considérés comme un
obstacle pour une société qui est en train de construire sa modernité.

*Mots-clés *: Indes-Néerlandaises, colonialisme, Tropiques, hygiène, santé
publique, médecin.


*Abstract*

This research seeks to elaborate the question of hygiene in the Dutch
Indies, former name of Indonesia. The fact that during the period studied
this country was a colony of the Netherlands, the subject will be
investigated in its relation to colonialism. In the colonial world, hygiene
is inevitably related to the colonial politic which emphasizes on the
exploitation of natural resources for the economic interest of the
colonizer. The well-being of the population and the good health of the
workers must then be assured, hence public health programs become
significant. Questioning the health issue, this activity could not be
dissociated from medicines. The role of physicians as the main actors
became important in the construction of colonial state. This is due to
several reasons. First, they assured the health of the Europeans – the
military members, the planters, and the colonial administrators – in the
Tropics. The health of Indigenous people – regarded as the manpower – also
drew physicians’ attention, especially when there was an epidemic that
threatened the population. Finally, by extending the sense of the word
“health” to mental and social health, physicians no longer dealt only with
the hygiene of the body, but also the social and cultural hygiene; they do
not only engage in the improvement of health, but they also had to preserve
and protect the morality of the society. The struggle against the
unfavorable elements in the social life like alcohol abuse, criminality,
prostitution, pornography and homosexuality  was deployed because these
 elements are considered as a major barrier against  the process to
construct a modernity society.


Keywords: Dutch Indies, colonialism, the Tropics, hygiene, public health,
physician.


*Ringkasan*


Penelitian ini bertujuan untuk mengkaji persoalan higienitas di
Hindia-Belanda, negara yang kini bernama Indonesia. Mengingat penelitian
ini membahas periode kolonial Belanda, maka persoalan higienitas akan
dianalisis dalam hubungannya dengan kolonialisme. Dalam sebuah negara
kolonial, persoalan ini tentu saja erat terkait dengan politik kolonial
yang selalu mengedepankan praktik eksploitasi sumber alam untuk kepentingan
ekonomi penjajah. Itu sebabnya kesehatan penduduk dan tenaga kerja harus
dijamin, dan dari situlah program kesehatan masyarakat kemudian muncul.
Pembahasan mengenai hal ini tentu saja tidak bisa dilepaskan dari dunia
kedokteran, dan oleh karena itu peran dokter menjadi sangat penting dalam
pembentukan imperialisme. Terdapat beberapa alasan untuk ini. Pertama, para
dokter ini berperan dalam memberi jaminan kesehatan untuk orang-orang Eropa
seperti tentara, tuan kebun dan pegawai administrasi kolonial selama mereka
tinggal di daerah tropis. Kondisi kesehatan penduduk pribumi juga kemudian
menarik perhatian mereka, terutama ketika wabah epidemi menyerang. Ini
karena, bagaimana pun, orang pribumi dianggap sebagai sumber tenaga kerja
yang sangat penting. Terakhir, dengan memperluas makna “kesehatan” ke ranah
kesehatan mental dan sosial, para dokter ini tidak lagi hanya mengurusi
soal kesehatan tubuh, tetapi juga sibuk dalam urusan higienitas sosial dan
budaya; artinya mereka tidak hanya sibuk mengurusi orang sakit dan
meningkatkan kualitas kesehatan masyarakat, tetapi juga memberi perhatian
serius terhadap persoalan moral di dalam masyarakat. Perang terhadap
penyalahgunaan alkohol, kriminalitas, pelacuran, pornografi, dan
homoseksualitas dicanangkan, sebab “penyakit-penyakit” sosial ini dianggap
sebagai penghambat sebuah masyarakat modern.



Kata kunci : Hindia-Belanda, kolonialisme, negara tropis, higienitas,
kesehatan masyarakat, dokter.
Thèses
Oct
28

Soutenance de thèse Marie de Rugy, Cartes et constructions de territoires impériaux dans le nord de la péninsule indochinoise, 1885-1914 – 18 novembre 2016

Marie de Rugy, Cartes et constructions de territoires impériaux dans le nord de la péninsule indochinoise, 1885-1914, Univ. Paris 1 / UMR Sirice-CHAC / ED 113, thèse d’histoire, dir. Hugues Tertrais, co-dir. Hélène Blais, soutenance le 18 novembre 2016 (mderugy@gmail.com)

Le jury sera composé de :

  1. Mme Hélène Blais, Professeur, ENS Ulm,
  2. William Gervase Clarence-Smith, Professeur, SOAS,
  3. Philippe Papin, Directeur d’études, EPHE,
  4. Philippe Pelletier, Professeur, Université Lyon 2,
  5. Pierre Singaravélou, Professeur, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne,
  6. Hugues Tertrais, Professeur émérite, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Résumé : Les cartes apparaissent d’ordinaire comme des outils de pouvoir et de domination. Ces liens entre savoirs et pouvoirs, entre carte et territoire, sont-ils aussi serrés ? Ma thèse porte sur les savoirs cartographiques en situation coloniale, au nord de la péninsule indochinoise. J’y envisage la manière dont des espaces frontaliers, disputés par des Etats coloniaux et nationaux, ont été représentés et construits, entre 1885 et 1914, par les différents acteurs en présence : empires britannique, français et chinois, royaume de Siam, populations locales. L’enjeu est de dépasser les histoires nationales afin de proposer une étude croisée des politiques géographiques britannique et française dans des marges impériales et de lire les relations entre politiques géographiques impériales et pratiques de terrain.

The making of imperial territoires in Northern Indochinese Peninsula

Geography and cartography very often appear as sciences of imperialism, as maps are seen as instruments of domination. Are these links between maps and territories so tight? I will discuss the link between cartography and empire and will question the construction of the imperial territories through maps in Northern Indochinese Peninsula. I see how the border areas that were disputed by the colonial and national States were represented and constructed, between 1885 and 1914, by the different actors: British, French and Chinese empires, Siam realm, local peoples. The challenge is to  go beyond national approaches to offer a connected history of the British and French geographical policies in imperial margins and observe the relations between imperial geographical politics and science on the ground.

Uncategorized
Oct
13

CALL FOR PAPERS For the 2018 International Conference of ISEAS/BUFS

To be held on 10~12 May 2018 and hosted by:

Institute for Southeast Asian Studies (ISEAS),

Busan University of Foreign Studies (BUFS),

Busan 46234, South Korea

http://www.iseas.k

Call for Papers (2018 International Conference of ISEAS_BUFS)

Uncategorized
Oct
12

Avis de publication : L’homme-tigre, un nouveau roman de l’écrivain indonésien Eka Kurniawan traduit par Etienne Naveau sous le titre : Les belles de Halimunda.

Les éditions Sabine Wespieser viennent de publier après L’homme-tigre, un nouveau roman de l’écrivain indonésien Eka Kurniawan traduit par Etienne Naveau sous le titre : Les belles de Halimunda.
Fondée par une princesse à la beauté fatale, Halimunda est une ville imaginaire de la côte sud de Java. Eka Kurniawan y déploie l’histoire d’une lignée de femmes marquée par une malédiction dont l’origine remonte à la fin de l’occupation néerlandaise.
Le livre s’ouvre au moment où Dewi Ayu, la prostituée la plus célèbre de la ville, sort de sa tombe vingt et un ans après sa mort. Couverte de son linceul, sa très longue chevelure flottant au vent, elle traverse Halimunda pour rentrer chez elle. Dans la véranda est assise une jeune fille d’une insoutenable laideur. Dewi Ayu comprend que son vœu a été exaucé : épouvantée par la succession de catastrophes qui s’étaient abattues sur ses trois filles aînées, aussi séduisantes que leur mère, sur leurs familles et sur la région entière, elle avait tout mis en œuvre pour que la quatrième fût laide. La repoussante jeune femme reçoit pourtant la nuit les visites d’un mystérieux prince charmant.
L’identité du visiteur nocturne, et la raison pour laquelle Dewi Ayu est revenue parmi les vivants, seront élucidées à la faveur d’une époustouflante plongée dans le passé. La difficile conquête de l’indépendance, les massacres des communistes en 1965 et la dictature de Soeharto constituent la toile de fond de cette tragédie de la vengeance où destinées individuelles et collectives sont intimement liées.
Alternant réalisme historique et figures légendaires, convoquant à loisir spectres et esprits, passant de l’émotion la plus pure à un humour ravageur, de l’idylle romantique à la violence la plus crue, Eka Kurniawan impressionne par la diversité de ses registres. Et la maîtrise narrative avec laquelle il mène au pas de charge son lecteur éberlué vers le dénouement l’inscrit d’emblée parmi les grandes voix de la littérature mondiale.
Uncategorized
Oct
08

Parution de la Lettre de l’AFRASE 93-94

La lettre 93-94 va être envoyée dans quelques jours aux adhérents. N’oubliez pas de renouveler votre abonnement !

Capture d’écran 2017-10-08 à 05.03.07Capture d’écran 2017-10-08 à 05.03.22

Pour toute modification, ajout, ou suggestion, contactez : Administrateur AFRASE.